Kar'naj, la menace venue de l'au delà

Par Drakhe, créé le : 2012-03-27 23:58:36
et modifié la dernière fois le : 2013-04-02 21:56:23
Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft Eloignée de tout, à l’extrême Sud d’Azeroth, existait une île inconnue de tous. Elle était habitée par un clan de Taurens nommé Akaoni qui avait existé pendant plus de mille cent ans. Fondé par les Cinq Sages, le clan vénérait un Dieu nommé Kar’naj, le Démon Rouge. Il est représenté par une créature aux allures démoniaques formé d’une tête de loup, d’un torse de tauren, de jambes de phacochère et d’imposantes ailes de démon.

Eloignée de tout, à l’extrême Sud d’Azeroth, existait une île inconnue de tous. Elle était habitée par un clan de Taurens nommé Akaoni qui avait existé pendant plus de mille cent ans. Fondé par les Cinq Sages, le clan vénérait un Dieu nommé Kar’naj, le Démon Rouge. Il est représenté par une créature aux allures démoniaques formé d’une tête de loup, d’un torse de tauren, de jambes de phacochère et d’imposantes ailes de démon.

Il était coutume dans ce clan d’élire tout les quatre ans quatre femmes. Appelée Gardiennes. Ou encore « Riells » de part leur nom. Car ces quatre taurennes sont désignées dès leur naissance à être dans les années prochaines des gardiennes, et voit donc leur prénom choisit selon un critère spécifique : il doit se terminer par « riell ». Elles étaient aussi reconnues sous le nom de « Quatre ». Bref, ces gardiennes se voyait confier une tâche de la plus haute importance, elles devaient chacune protéger un quart de l’essence de Kar’naj.

Lors de la désignation des Quatre, une fête avait lieu, qui était ensuite interrompue par une cérémonie. Une fois celle-ci terminée, la fête reprenait de plus belle durant toute la nuit. Ainsi fonctionnait le Clan Akaoni…

Voilà maintenant mille cent quatre ans que le Clan existe, et aujourd’hui est un moment attendu de tous les habitant de l’île. C’était la deux cent soixante seizième nomination des Quatre. Le silence pesait sur l’île, pas un bruit. Pas une lumière visible. Quand soudain, des battements de tambours se mettent soudainement à résonner en provenance du cœur même de l’île et à la faire trembler. Puis vient le son métallique des tambourins accompagnant les imposant battements. Enfin, un gigantesque feu de joie s’enflamme au centre des lieux, illuminant de ses flammes l’île toute entière, et par la même occasion, les musiciens frappant sur d’énormes tambours et les danseuses munies des tambourins. Une foule d’habitants se rassemble autour du spectacle. La fête était officiellement déclarée !

Une heure durant, le clan dansait, chantait… Et vidait les fût d’alcool gardé précieusement pour cette occasion. La fête battait son plein. Quand cinq taurens, trois hommes et deux femmes à la posture avachie, au poil blanchâtre et à la longue barbe de même acabit pour les mâles, signes de vieillesse, font leur entrée sur la place. C’était les Sages. Ceux qui ont découvert l’île et fondé le clan Akaoni. Un des Sages s’avance alors et frappe deux fois des mains. La musique s’arrête. Les danseuses aussi. Puis enfin, tout le monde se tait. Le sage entame alors son discours habituel :
- « Mes frères ! Mes sœurs ! Aujourd’hui sonne l’heure du renouveau. » Il marque une pause puis reprend, « Aujourd’hui est le jour de la nomination des Quatre ! »
La foule l’acclame, la joie pétille sur tout les visages. Le Sage entame alors les présentations :
- « Je vous présente celles qui vont désormais prendre la relève des Quatres ! »
Il désigne alors quatre jeunes femmes.
- « Tout d’abord, voici Darkriëll Bloodfury. »
Une taurenne au poil entièrement noir, et aux yeux rouges rejoint le Sage. Elle a un tatouage symétrique sur son museau. Deux traits blancs de chaque côtés. Ainsi que des cornes montantes et pointues comme des cornes de diable.
- « Ainsi que sa sœur Störmriell Bloodfury. »
Une seconde femme rejoint alors le sage. Celle-ci présente un poil blanc et gris avec un étrange reflet bleuté. Ses cornes sont légèrement inclinées vers le bas.
- « Puis voici Ännriell Lunefauve. » continue la Sage.
Cette fois-ci c’est une timide taurenne au poil blanc et sensiblement roux par endroits. Ses cornes sont de minuscules cônes.
- « Et enfin, Tïgriell Fauneflèche. » termine le vieux tauren.
Là, c’est une femme au poil d’un marron parfait et uniforme avec des cornes allant vers l’avant qui rejoint l’ancêtre.
- « Les voici donc ! Les Quatre qui vont protéger l’Essence de Kar’naj. »
Les deux autres hommes qui constituent les Sages rejoignent à leur tour le premier, chacun muni d’une orbe dans chaque mains.
- « Et voici les quatre Orbes, chacune contenant un quart de la vie Kar’naj. » Continue-t-il. « On peut y aller ? Êtes vous prêtes à endosser ce rôle ? » demande le Sage aux riells.
Elles acquiescent toutes les quatre, ne sachant quoi dire. C’est le plus grand honneur qu’il puisse leur être confié.
- « Bien ! Alors veuillez chacune vous présenter devant une Orbe. » Ajoute l’ancêtre en faisant signe à ses deux confrères de tendre les Orbes vers les gardiennes. « Quoi qu’il arrive, vous devez toujours protéger cette Essence. En n’importe quelle circonstance. En protégeant Kar’naj, vous protégez le monde entier. »
La portée de cette dernière phrase était bien plus grande que ne le laissait supposer le Sage. Car seul lui et les quatre autres connaissent la vérité. Une vérité qu’ils nient éperdument au profit d’un mensonge utopique.
- « Maintenant, veuillez prendre l’Orbe qui vous est destinée dans vos mains ! »
Ce qu’elles font dans la seconde qui suit. Un silence inhabituel frappe soudain l’île. Comme si plus aucun son ne peut se faire. Le temps semble arrêté. Puis un flash de couleur différente est émis depuis chaque Orbes. Rouge pour Darkriëll, bleu pour Störmiell, vert pour Ännriell et enfin orange pour Tïgriell. Puis les sphère magiques éclatent créant une onde de choc propulsant tout le monde en arrière dans les alentours, excepté les Quatre. Ces dernières ce retrouve face à une étrange fumée de la même couleur que les flash. Celle-ci semble être vivante, observant les élues. Quelques minutes passe dans un silence complet. Quand un grognement l’interrompt. Enfin, les quatre fumées pénètrent dans le corps respectif des nouvelles gardiennes.
- « Chères Akaoni ! Kar’naj a accepté nos quatre jeunes taurennes comme ses gardiennes. Acclamez à présent nos nouvelles Riells ! » Cria-t-il en pointant les élues du doigt.
Et il ne faut pas longtemps pour que la foule le fasse. « Gloire aux gardiennes ! ». Ils sont tous fières de leurs consœurs. « Vive les Quatre ! ». Et la fête repris de plus belle encore.

 

La fin d'un clan

 

Une légère secousse se fait ressentir pendant un bref instant sur l’île. Les fêtards sont trop ivres pour s’en apercevoir. Mais les Sages, eux, l’ont sentie. Et ils sont conscient de la signification de cette secousse anormale.
- « Alors on y est ? » questionne un des cinq.
- « Quoi on y est ? Tu voudrais dire…qu’ils nous auraient enfin trouvés ? » ajoute une des deux femmes.
- « Mes amis…Mes frères…L’heure est venue. Notre travail se doit d’être accompli. Nous avons prévu cette éventualité, alors appliquons le plan. » explique les Sage qui avait tenu le discours de cérémonie auparavant. « Les Quatre devront jouer leur rôle plus que jamais. Onikaimetsu ne doit pas tomber entre leur mains. Son pouvoir est trop grand. Ils pourraient le… »
- « Oni quoi ? » interrompt Störmriell.
- « Rien, Störmriell tu tombe bien, va chercher les trois autre gardiennes. Vous quittez l’île. »
- « Nous quittons l’île ? Mais pourquoi ? Je ne comprend pas ! »
- « Le temps presse Störmriell ! Ne pose pas de questions et agit, je t’en supplie »
- « B…Bien ! » dit-elle en faisant un signe de respect de la tête.
Puis elle court à toute allure vers sa sœur. Elle ne comprend pas, mais si c’est la volonté des Sages, alors c’est que c’est important. Ils ont toujours eu une longueur d’avance par rapport aux autres.
- « Darkriëll ! Les Sages nous appellent ! Où sont les deux autres ? Vite ! »
- « Juste là » répond-t-elle en montrant du doigt Tïgriell et Änneriell.
Störmriell les interpelle et leur fait signe de venir.
- « Qu’est ce qui se passe ? » se demande Tïgriell.
- « Les Sages nous convoquent ! On va quitter l’île ! » répond Störmriell.
- « Quitter l’île ?! Mais pourquoi ? »
- « Aucune idée, mais ils semblent pressés, alors dépêchons-nous. »
Les Quatre réunies, elles rejoignent donc les Sages.

La peur commence à se lire sur leur visages. Quelque chose n’est pas normal. Jamais, depuis mille cent quatre ans, les Quatre ont quitté l’île pour n’importe qu’elle raison. Les Sages guident les riells vers l’Autel Rouge. Situé sur une colline à l’extrême Est de l’île, et accessible uniquement par un pont relié à une autre colline qui, elle, est accessible à la marche. Les neuf taurens grimpent donc la seconde colline. Aussi étonnant que cela puisse paraître, les Sages semblent en pleine possession de leur moyens. Comme-ci la vieillesse n’a eu aucun effet sur eux. Ou alors étaient-ils animé par la simple force de leur volonté ?

Les voilà arrivés en face du pont. Quand soudain un cri de détresse retentit et résonne sur toute l’île. Darkriëll se tourne alors en direction du village, et y aperçoit des flammes.
- « Mais qu’est ce qui se passe à la fin ?! » Cri Darkriëll en direction des Sages. « Vous allez nous dire ce qui se passe ! C’est pas normal, c’est…c’est… »
- « C’est la fin de notre Clan, voilà. Vous êtes le dernier espoir des Akaoni. Vous quatre portez maintenant plus que la Vie de Kar’naj. Vous portez désormais le souvenir éternel des Akaoni. Tant que vous vivez, le Clan n’aura pas existé en vain. » se décide à expliquer un Sage. « Et maintenant, je vous en prie ! Pour l’amour de notre clan ! de Kar’naj… Traversez ce pont et entrez dans le Temple Rouge ! Vous y trouverez quatre autels de couleur différentes. Chacune correspondant à la couleur du quart d’essence que vous avez eu. »
- « Darkriëll, tu détiens l’essence rouge de Kar’naj, Störmriell, l’essence bleue, Ännriell, pour toi c’est la verte et Tïgriell, toi tu devient l’essence orange. » Ajoute une des deux femmes.
- « Que signifie ces couleurs ? » interroge Darkriëll.
- « Pas le temps à ça ! Vite, nous devons retourner au village pour aider le clan du mieux que nous pouvons. Mettez-vous chacun devant votre l’autel qui vous correspond, posez votre main dessus et concentrer votre force et votre énergie vers lui. La magie fera le reste. Soyez fortes. Protégez Kar’naj afin que le clan ne meurt pas en vain. »
Les Quatre acquiescent et traversent le pont à vive allure. Pénètrent ensuite dans le temple et tombe en face des quatre autels comme prévu. L’intérieur du temple est entièrement peint en rouge, avec divers morceaux d’or incrustés ça et là sur les murs afin de former des symboles. Les riells appliquent alors à la lettre ce que le Sage leur a expliquer. Chacune se pose devant l’autel qui lui correspond et y pose sa main dessus. Puis elles ferment les yeux et se concentrent. Une aura de la même couleur que l’autel se forme autour des riells. Puis cette aura se propage vers le dit autel. Des flashs identiques à ceux de la cérémonie éclatent. Les Quatre ont disparu.

Pendant ce temps, les Sages usent un sort de téléportation pour revenir au village. Le chaos y règne en maître. Le feu jailli de partout, le sang coule. Ce sont des démons, des Gangregardes, des Diablotins, des Succubes, des Infernaux… Ce sont les sbires d’Illidan Hurlorage, le Traître. Il n’y a pas de combat, pas de riposte de la part des Akaoni. Tout va trop vite pour eux, c’est une extermination. Les Sages entrent dans un état de rage, et de colère.
- « Ainsi, vous voulez capturer Kar’naj, et en capturer la puissance ? Jamais ! Jamais, nous les cinq Sages fondateurs de ce clan, ne vous laisserons faire ! »
- « Kar’naj ne doit pas être libéré, sa force nous consumerai tous ! »
Un ricanement machiavélique se fait entendre. Les Sages se mettent sur leur garde. Une image du Traître se présente devant eux.
- « Vous n’êtes pas de taille face à moi. »
- « Peut-être, c’est fort possible, mais tu n’aura pas le pouvoir de Kar’naj ! »
Les démons de la Légion ont déjà terrassé tout le clan, et commencent à encercler les ancêtres. Les derniers représentants du clan sur l’île.
- « J’ai bien l’impression qu’il ne reste plus que vous. Dites moi, tout de suite, où se trouve l’essence de Kar’naj ! »
- « Jamais ! » le Sage ricane. « il est trop tard, nous l’avons déjà fait quitté l’île. Tu ne pourra jamais la retrouver. »
- « Soit, alors vous ne m’êtes plus d’aucune utilités, stupides mortels… » termine l’image d’Illidan en faisant signe aux démons de les tuer.
Les sbires démoniaques se jettent alors sur les Sages, sans leur laisser une seul chance de riposter. Une flaque de sang s’étale par-terre. Les démons rejoignent l’Outreterre par le biais d’un portail. Et Illidan use de sa puissance afin d’engloutir l’île dans les abysses de l’océan. C’en est fini du Clan Akaoni.

 

Le dernier espoir des Akaoni ruiné

Orneval, une terre de traque et de chasse. L’ambiance qui y règne est des plus elfique. Tout est vert, tout est lumineux et brillant dans l’obscurité. Des lucioles ça et là, des arbres gigantesques ne laissant pas passer la lumière du soleil. Une région mystique. Bien que dominé par les Kaldorei, la région commence peu à peu à être conquise par la Horde. Cette dernière traque alors les elfes de la nuit sur leur propre terre. Une région dangereuse… Surtout pour Darkriëll qui a le malheur d’atterrir en ce lieu. Des craquements de branches sont émis, des feuilles volent. Et la taurenne s’écrase par-terre en subissant un choc violent. Tellement violent, que notre riell en tombe dans le coma.

Une bonne heure après, une douleur atroce parcourt son corps. Elle ouvre les yeux et soupir. Puis se relève délicatement et s’assoie contre un arbre. La gardienne se passe la main sur le visage et scrute les alentours.
- « Mais où je suis tombée ? » se dit-elle. « Mais qu’est ce que je fait là… Ah ! et ce mal de tête ! »
Elle tente de se rappeler la raison de sa présence ici. Seulement rien ne vient, impossible. La téléportation lui as ôté la mémoire. Une autre douleur parcours son corps et accentue son mal de tête.
- « Argl ! Il faut que je trouve de l’aide, un camp ou je ne sait quoi… »
Elle se lève avec difficulté, et commence à marcher. Elle boite, le choc l’a foudroyée. Chaque pas est une souffrance, un martyr. Après un horrible temps de marche, elle croise enfin une route. Elle le suit et ne met pas longtemps avant de tomber devant un carrefour ainsi que des panneaux indiquant plusieurs directions. Elle lit les écrits, « Camp de Bois-brisé », peut-être trouvera-t-elle de l’aide là-bas ? Darkriëll décide de suivre cette direction et poursuit son chemin…

Bien plus loin, dans les contrées verdoyantes de Mulgore, le ciel se couvre soudainement au-dessus du lac Taureau-de-pierre. Des éclairs en surgissent. Le lac est plongé dans l’obscurité. Les sombres nuages forment un tourbillon et laissent un trou au milieu où la lumière éclatante du jour y passe. Dans ce même trou apparaît mystérieusement Störmriell. Après quelques instants à léviter au cœur de l’orage. Ces derniers finissent par disparaître, laissant tomber Störmriell directement dans le lac. A l’instar de Darkriëll, elle subit un choc violent en s’écrasant contre la surface de l’eau étant donné la chute vertigineuse qu’elle a fait. Elle est alors portée vers le bord du lac, inconsciente.

Quant à Ännriell et Tïgriell, elle n’auront jamais vu Kalimdor, les sbires d’Illidan, toujours à l’affût, ont contré leur téléportation et les ont dirigées tout droit dans le Temple Noir. Le Traître s’empara de leur essence. Du moins, il essaya, car en tentant de libérer l’essence contenue dans les corps des deux gardiennes captives, il libéra par erreur la puissance de Kar’naj.

La fumée contenue dans le corps des riells se mis à sortir d’elles, consumant leur esprit et leur âme. Les deux fumée se sont ensuite mises à fusionner dans un enchaînement d‘éclair et de flashs oranges et verts. Quand ce qui devait arriver, fini par arriver. Kar’naj apparaît en face du Traître.
- « Enfin ! Me voilà libéré de ma prison ! » s’exclame le Démon Rouge.
Il s’étend les bras, puis ses longues ailes de démon qui n’ont rien à envier face à celle d’Illidan. Sa voix est grave et enrouée. Chaque mot qu’il prononce résonne dans les têtes jusqu’à en coller une horrible migraine insupportable.
- « Alors c’est donc toi, Kar’naj ? » questionne le Traître.
- « Kar’naj ? » le démon se met à ricaner. « Kar’naj… C’est donc ça le sobriquet que l’ont m’as donné pour cacher mon véritable nom ?! Je suis Onikaimetsu, le Démon de la Destruction ! »
- « Peu m’importe qui tu est, ce dont j’ai besoin, c’est de ton pouvoir. » explique Illidan.
- « Mon pouvoir ? Pauvre fou, j’ignore qui tu est, mais tu n’en est pas digne. Tu n’est qu’un moucheron à mes yeux. Tu ne vaut rien. Je n’ais pas envie de perdre mon temps avec toi, j’ai des mondes à détruire ! » proclame Kar’naj « Ainsi que l’autre moitié de ma puissance » ajoute-t-il tout bas à lui-même.
- « Moi ? Un moucheron ? Espèce de… »
- « Plus de temps à perdre, à jamais… moucheron ! » interrompt Onikaimetsu.
Sur cette phrase, le démon disparaît dans une explosion laissant un cratère fumant aux pieds d’Illidan.

 

Le reveil de Darkriell

 

Retournons de l’autre côté du Portail des Ténèbres, en Azeroth, où Darkriëll sérieusement amochée par sa chute se dirige vers le camp de Bois-brisé.

Elle suit toujours la route en direction du camp. Boitant à chaque pas et s’écroulant sous la douleur régulièrement. Un long calvaire qui fini par être récompensé. La gardienne tombe à terre juste devant les remparts de Bois-brisé et perd connaissance. Les gardes appellent des soins immédiatement, et une taurenne rapplique à l’entrée afin de secourir notre martyr.
- « Vite ! Soulevez la, et emmenez la à l’auberge. » crie-t-elle.
- « Entendu ! » répondent les gardes.
Darkriëll est déposée dans un des hamacs de l’auberge. La taurenne guérisseuse lui applique alors divers sorts de soins. « Voilà qui devrais être bon, une bonne nuit de sommeil suffira à compléter les soins. » se dit-elle. Elle s’installe sur un hamac juste à côté, puis fini par s’endormir…

Le bruit des wyvernes retentit dans tout le campement. Le matin viens de se lever, et déjà les aventuriers d’Azeroth emprunte sans cesse les trajets aériens. Darkriëll ouvre les yeux et se redresse sur son hamac. Son corps ne lui fait plus mal, mais le mal de tête est encore présent. L’autre taurenne est déjà debout à observer la gardienne.
- « Enfin levée, hein. Comment tu te sens ? » lui demande-t-elle.
- « Toujours cet horrible mal de tête… Mais sinon, je ne ressens plus rien. C’est vous qui m’avez guérie ? »
- « Tout à fait. »
- « Merci… »
- « Oh, mais ce n’est rien. Par contre tu dis que tu as toujours mal à la tête ? »
- « Oui. Je n’arrive pas à me rappeler de ce qui se passe avant que je sois tombée de l’arbre. » répond Darkriëll.
- « Je vois, la chute a dû te rendre amnésique. »
- « Non, ce n’est pas ça. Je me vois très bien tomber de l’arbre, même pendant ma chute je n’arrivais pas à me souvenir de la moindre chose. Comme si… »
- « Comme si… ? »
- « Comme si je venais à peine d’exister. »
- « Je crois surtout que la chute a sérieusement aggravé ta santé mentale. » lui explique la taurenne avec le sourire.
- « Tu as peut-être raison. Et comment s’appelle la personne qui m’as sauvée ? »
- « Je suis la druide Milshenmä, et toi ? »
- « Moi ? » la riell baisse la tête puis hausse les épaules. « Aucune idée. »
La phrase marque un long silence dans l’auberge. La druide semble touchée par le malheur de la gardienne.
- « Et tu ne sais pas non plus d’où tu viens ? » interroge Milshenmä.
Darkriëll secoue la tête pour lui faire signe que non.
- « Absolument rien depuis ta chute alors… Ma pauvre. » ajoute la druide. « Ecoute ! Je ne vais pas te laisser seule sur Kalimdor dans cet état ! Que dirais-tu d’aller aux Pitons-du-tonnerre ? »
- « C’est quoi ? »
- « La capitale de notre peuple pardi ! Tu semble vraiment avoir tout oublié… Bref, on va avoir de la marche par contre, je t’aurais bien fait prendre une wyverne auprès du cavalier céleste, mais leur système est tellement mal pensé qu’il faut avoir parlé au cavalier de la région convoitée pour y retourner. Et comme tu as perdu la mémoire, il ne voudrons pas t’embarquer. » explique alors la guérisseuse.
- « Bon, alors partons ! »
- « Pas tout de suite, avant il te faut une arme. L’endroit est dangereux entre la faune et l’Alliance. »
- « Je ne sais pas me battre… »
- « Je m’en doutais, peut-être que si, tu sais te battre, mais tu aurai tout oublié qui que tu ais pu être. »
- « Laisse moi te négocier une arme, y’a un marchant juste dehors là. Ne compte pas sur moi pour t’apprendre le maniement des armes, en tant que druide, je ne me bat pas de cette manière. Au pire, il te suffira d’agiter ta lame en direction de l’ennemi de toutes tes forces, peut-être que ça suffira ! Mais compte sur moi pour te protéger avant tout. »
Milshenmä lance à Darkriëll un autre sourire et quitte l’auberge pour rejoindre le marchand à côté.

Pas longtemps après, celle-ci revient munie d’une large épée. Elle la tend à la riell, qui l’empoigne de ses deux mains sans hésitation. Puis elle pose l’arme par-terre, enfile son fourreau dans le dos et y range l’épée.
- « Cette fois, nous sommes prêtes ! En route ! » s’exclame Milshenmä.
- « D’accord ! »
Elles rejoignent alors toutes les deux la route et remontent en direction du carrefour où était passée Darkriëll.

Après quelques temps, nos deux voyageuses approchent de la frontière qui sépare la région d’Orneval aux Tarides. Alors qu’elles l’aperçoivent au loin, un craquement retenti soudainement dans les alentours. Suivi d’un léger mouvement de buisson venant du même endroit. Milshenmä et Darkriëll arrêtent leur marche à l’instant qui suit. La druide se bombe le dos et s’hérisse les poils, tel un félin puis émet un léger grognement.
- « On n’est pas seules. » Dit-elle alors.
- « Une bête ? » Demande la riell.
- « Hmmm… Je ne pense pas… Reste ici et fait attention, je vais voir ça de plus près. »
Sur cette phrase, la druide se prend la forme d’un félin et se camoufle aisément avec la flore locale pour se diriger vers le lieu suspect. Darkriëll la voit partir et s’apprête à être attaquée à tout moment. Elle est seule désormais, livrée à elle même, et ne sachant toujours pas se battre. Elle regarde avec impatience dans la direction du bruit, espérant voir revenir au plus vite Milshenmä. La gardienne entend alors ses battements de cœur s’accélérer. Il y a une présence quelques part, mais elle ne voit rien. Un cri de douleur résonne alors dans les arbres, c’était la druide ! « Milsh… ! » Alors que Darkriëll a tenté d’appeler son amie, elle se retrouve comme muette. Impossible de parler, sa voix est inaudible. Puis une douleur violente se crée dans son dos. La douleur d’une dague plantée entre une omoplate. L’arme est alors retirée et Darkriëll empoigne son épée et se retourne. Elle aperçoit un elfe de la nuit vêtu de cuir et d’un masque, muni de deux dagues. Celui-ci fait quelques pas en arrière et disparaît devant elle dans un nuage de fumée.

Darkriëll tombe sur ses genoux et lâche son épée. Elle se vide de son sang et est dans l’incapacité de prononcer le moindre mot. Sa vision se trouble, sa tête tourne. La taurenne commence à tousser du sang. Elle aperçoit alors une tâche en face d’elle. Tout est trop flou pour deviner ce que c’est. Complètement sonnée, son audition a aussi été atteinte. Elle entend une faible voix familière. « Darkriëll ! Qu’est ce qui t’es arrivé ? », c’était Milshenmä ! Elle est recouverte de sang et semble elle aussi mal en point. « Attend je vais te soigner, il me reste assez de force que pour toi. ». La riell tente de lui dire non, de ne pas faire ça et de se soigner elle. Mais Darkriëll est toujours dans l’incapacité à prononcer quoique ce soit. L’incantation arrive à son terme quand un sifflement rapide se fait entendre. Une flèche vient se planter dans le dos de notre druide, la transperçant. Celle-ce s’écroule alors sous les yeux de notre gardienne. Un groupe de l’Alliance composé de deux elfes, un chasseur et un voleur, ainsi que d’un nain et un humain, respectivement guerrier et mage, s’avance vers notre taurenne blessée mortellement.

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2012-07-19 00:14:29 by
    Le Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Continuons dans ces souvenir de guilde pour les Kayleryns de World of Warcraft. Comme promis voilà encore d’autres vidéos qui datent de plusieurs années mais qui n’étaient plus accessibles depuis longtemps. Sur ces vidéos, vous pourrez donc retrouver une partie des aventures des membres du Consortium Rynique, la guilde qui précéda la Fierté des Kayleryns. Cette fois ci, le Consortium Rynique était notre première guilde officiellement Roleplay et c’est celle qui selon moi a donné vie à tout le reste de notre RP de guilde (début de nos campagnes, de nos évènements récurrents, etc …).
  • publié le 2012-07-18 22:19:28 by
    Kayleryns

    Bien ! Encore une fois chose promise, chose due ! Alors que je viens de terminer ma première journée et que je devais travailler sur l’univers des Caërions, je préfère cependant me pencher à nouveau sur l’un des personnages les plus importants (à mon avis) de nos pérégrinations sur World of warcraft avec les Kayleryns (Ordre Rynique, Bataillon des Hottocéons, etc …). Je veux bien sûr parler de Marthar !
  • publié le 2012-03-31 16:10:54 by
    Kayleryns

    Chose promise, chose due ! Et oui je continue de décrire cette saga Wowienne par un nouvel hommage envers un autre de nos compagnons (et cette fois c’est un cousin mais pas de favoritisme promis, un Kayleryn est un Kayleryn ;D), j’ai nommé Lorkarnor !
  • publié le 2012-03-31 16:05:39 by
    Kayleryns

    Les jours se suivent et décidément sont pleines de rebondissements ! Revenant tout juste de la Japan expo sur laquelle je ferai un petit article très bientôt, je me devais tout d’abord de rendre hommage, comme j’en ai fait la tradition sur ce blog, envers deux joueurs et personnes que j’ai beaucoup apprécié pendant des années de jeu en ligne et qui fêtaient leurs anniversaires respectifs en fin de semaine dernière. J’ai donc nommé Romano et Gromta !
  • publié le 2012-03-31 15:41:28 by
    Les Kayleryns

    En cette fin de week-end, je voulais comme promis faire un petit article sur les aventures d’un compagnon passionné. Connu sous de nombreux noms, Relgorak, Veldéran ou encore bien d’autres sobriquets, l’anniversaire de cet ami m’a donné l’idée de faire ce petit article afin de montrer à quel point la passion de certains peut se transmettre et surtout tisser avec d’autres passionnés, bon nombre d’histoires palpitantes !
  • publié le 2012-03-31 09:30:33 by
    Le Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    20h45 ce soir là.C'est l'heure à laquelle Rayleigh avait donné rendez-vous a ses compagnons pour allez explorer les ruines de Zul'Gurub.
    Il sortit de la taverne d'Orgrimaar puis se dirigea vers le zeppelin afin de se rendre au campement.
  • publié le 2012-03-28 22:13:09 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcrat

    Viljian était assis sur une terrasse et fumait sa pipe lorsque le bateau arriva au port de Cabestan, accompagné du remue-ménage habituel. Quantité d'individus allaient et venaient sur le débarcadère portant des caisses, guidant des montures, le tout accompagné de cris, d'exclamations, d'injures. Parmi les voyageurs, un gobelin débarquait menant par la main une petite troll, presque bébé. La fillette trainait derrière, visiblement mécontente de devoir le suivre. Le gobelin se retournait et la tirait pour l'inviter à se dépêcher. Il avait l'air de très mauvaise humeur.
    Viljian reconnut que c'était Quixitt, vieux commercant spécialisé dans les produits de la jungle. Lorque Quxitt se rendit compte qu'il était observé, son comportement changea. Il se fit plus doux avec la petite et un sourire se dessina sur son visage. Il se dirigea vers le vieux troll.
  • publié le 2012-03-28 22:07:53 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Zami, au cours d’une soirée bien arrosée en compagnie des Céons, entame le récit de sa vie…

    *un peu éméché* Ca me rappelle mes débuts tiens… à Proie de l’Ombre. Vous voyez ? Le bled sur la côte Ouest de Désolace. Ma famille ? Marf ! On m’a pas vraiment permis de connaître mes géniteurs. Des pêcheurs à ce qu’il parait… Raaah ! Saleté de poissons ! C’est ce qui leur a coûté la vie… A ce qu’on dit, ils se sont aventurés sur les récifs des Nagas… et vous connaissez la réputation de ces monstres ? Ouaip ! On a retrouvé leurs corps… les têtes par contre, elles se sont fait la malle.
  • publié le 2012-03-28 22:05:22 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Le soleil se levait et éclairait de ses premiers rayons la petite ferme des Aynara. Une légère brise faisait onduler les champs de blé telle une mer d'or agitée par la tempête. Un homme sortie de la ferme et s'étira, la journée allait commencer pour lui et il avait beaucoup de travail à faire mais lorsque sont regard porta au sud il s'immobilisa. Une fumée noire s'élevait de la ferme voisine tandis que des ombres se décinaient au loin sur la route. Maneterallen savait ce que cela signifiait les rumeurs d'une invasion était donc vrai.
  • publié le 2012-03-28 22:00:34 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Voici les derniers rapports concernant notre aventure au Temple englouti. Moi même ainsi que Demandred, Relgorak et son frère Relgarok, sommes partis en expédition vers le Temple englouti samedi en milieu de journée.

    Dès notre arrivée sur les premières marches du temple, une compagnie d'humains et d'elfes attendait déjà en ces lieux et je les fis fuir grâce à certaines intimidations à caractère ... définitif même si leur résistance fut exemplaire.
  • publié le 2012-03-28 21:58:25 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    En tant que Messager du Bataillon et Emissaire des Ryns, je suis souvent en voyage dans nos lointaines contrées. Hier au soir, je devais me rendre à la Halte du Thorium pour aller dialoguer des droits de passage entre les Royaumes du Nord et du Sud, passant par les gorges des vents brûlant. Une fois arrivé à destination, je fus immédiatement attaqué par une elfe de la nuit.
  • publié le 2012-03-28 21:55:46 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Comme prévu, au moment de coucher du soleil j'attendais les chasseurs à Thrallmar. Apparemment les céons n'avaient pas très faim, puisque seuls Ashwan et Relgarok ont répondu à l'appel. Emerode nous a joints un peu plus tard. Nous nous sommes tout de suite mis en route en direction de la forêt de Terokkar, en passant par le repère des Ravageurs, où nous avons commencé notre chasse.
  • publié le 2012-03-28 19:11:51 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Hier, les Ceons n'ayant pu se lancer dans Karazhan, Sombreregard lança l'idée d'aller explorer les ruines d'Ahn'Qiraj, AQ20 pour les intimes.
    L'appel aux armes était lancé. Furent donc volontaires pour affronter les sables de Silithus et leur dangers Ilyash, la Grânde Prêtresse, Zendin la jeune adepte de l'Ombre, Karador, le vieux démoniste, Ashwan, le Troll Vert, Sombreregard et Vilan, les deux druides, Relgorak, le chasseur et Lekar, le Prêtre de l'Ombre.
    Ceux-ci furent rejoints au fur et à mesure par Yomi, le chaman sauteur, Onikaze, le démon du vent (me trompe pas, c'est bien le vent ? ;) ), Ersixe notre valeureuse recrue, Mage de son état, Perphélios l'éthéré et enfin Grobra, le Dénodian.
  • publié le 2012-03-28 19:07:11 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Après avoir attaché le panneau sur le mur de la caserne, Grobra sortit et profita du soleil pour s'assoir et penser. Il avait fait pas mal de choses, mine de rien, depuis tout ce temps. Et maintenant il était prêt, prêt à aller ailleurs, à faire, voir, sentir, créer autre chose.

    Sa volonté se tournée maintenant vers lui, plus que vers les autres. Il était fermement décidé à profiter de son expérience pour s'enrichir spirituellement.
  • publié le 2012-03-28 19:04:45 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    20h30, Shattrah. Le Sombre Augure arrive, couvert de poussière, d'on ne sait trop où. Il est à l'heure pour son rendez vous. En effet, ce soir, le Général Thalos a convoqué les Ceons présents, afin d'aller vérifier la tour de Medivh en Deuillevent. Voilà bien longtemps qu'une expédition de Ceons n'a pas bouté hors de leur demeure les morts vivants qui infestent ces lieux comme les bestioles infestent les taurens.

    Les Soldats sont au rendez vous, ils se rassemblent déjà. Cependant, trop peu sont ils pour se rendre sereins dans cette tour glaciale. Qu'à cela ne tienne, le Sombre Augure, qui a semble t'il pris la tête des opérations ce soir se remémore une rencontre qu'il a faite il y a un moment. Une elfe. Oui encore une. Mais une prêtresse, qui soigne, pas comme lui. Et qui soigne bien. Elle est accompagnée ce soir d'une paladine, qui prends les coups. Et
    qui les prends bien.
  • publié le 2012-03-28 19:01:48 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Les tambours de guerre résonnant sur les champs de bataille ont rythmé la vie de la famille Darm du clan Warsong. Releg et son fils Morlug franchirent la porte des ténèbres et menèrent leur famille sur Azeroth en suivant leur bien aimé chef Grom Hellscream. Au fil des combat contre l’Alliance les rangs de la famille Darm diminuèrent de façon importante, Releg lui-même mourut, non sans avoir bravement lutté, lors d’une charge de chevalier humain non loin de Menethil. Apres la trahison de Gul’dan, le cour de la guerre s’inversa et les clans orcs furent impitoyablement traqué par l’Alliance. Malgré d’immenses pertes le clan Warsong parvint à échapper à l’internement en se réfugiant dans les profondes forets et les grottes obscures. C’est dans ces grottes que Morlug, le dernier représentant de la famille Darm, et sa compagne Ria se réfugièrent pour et que naquirent les frères jumeaux Relgarok et Relgorak. La vie était dure, les humains capturaient ou abattaient tous les orcs qu’ils rencontraient.
  • publié le 2012-03-28 18:56:22 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    La soirée d'hier était marquée par l'arrivée de la neige en nos contrées du Nord. Azeroth s'endormait doucement alors que le Bataillon se préparait à une réunion dans la taverne "Au repos du Voyageur" à Luneargent.

    Grobra, Drakhe, Oranjus, Demandred, Relgarok et Dolvengur occupaient les lieux et dégustaient un peu de vin de Luneargent alors que Dolvengur avait une surprise pour eux. En effet, après être montés à l'étage, une jeune Elfe de sang nommée Yvei fit son apparition et se présenta à eux. Elle avait reçu une invitation de la part de Dolvengur car elle était susceptible de les aider dans la mission de ce soir.
  • publié le 2012-03-28 18:53:47 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Alors que la chasse en Outreterre venait à peine de se muter en guerre ouverte entre la Horde et l'Alliance, les renforts aériens sur wyverne des réprouvés venaient en aide aux troupes d'infanterie de Thrallmar. C'est alors que je venais de massacrer une bonne dizaine de mes ennemis, refusant d'entendre mes conseils, que je reçus un message d'un éclaireur. Le grand Orc repartit vers le campement de Thrallmar proche et je commençais à lire la missive.
  • publié le 2012-03-28 18:51:12 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Salutations Céons !

    Je sais que certains d'entre vous ont déjà obtenu les faveurs des Dieux et des Dragons pour braver les dangers de ce monde mais l'Escouade de Perphélios et d'Ilyash ont, pendant la semaine précédente, poussé au train les soldats du bataillon pour réussir à obtenir l'accès au Pic Blackrock, symbolisé par la forge d'un Sceau de l'ascenssion.
  • publié le 2012-03-28 00:16:53 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Certains de nos compagnons sont venus, ont répondu à l'appel et nous les en remercions, mais seul la guilde du Bataillon a répondu présent à cet appel. Et pourtant il y avait beaucoup de gloire à trouver en cette bataille, pour preuve le raid qui a été fait par nos ennemis sur Luneargent par la suite .... .
  • publié le 2012-03-28 00:13:12 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Après les pillages effectués par le Consortium Rynique, Grobra rencontra Thrall pour lui faire son rapport habituel. Mais cette fois-ci, une nouvelle personne était là, elle ne bougeait pas. C'était un réprouvé, pourtant il était impossible de le décrire. Son corps matériel semblait lui peser, il restait pensif et paraissait insensible au temps qui s'écoule. L'Orc Grobra s'avança sans prêter attention au réprouvé et la porte de la salle fut refermée par les gardes.

    La séance fut longue et Thrall approuva les actions du Consortium tout en soulignant le fait qu'il ne fallait pas lâcher prise, pas maintenant. La Porte des Ténèbres des Morasses Noires, actuelles Terres Foudroyées, allait s'ouvrir et la découverte de ces nouveaux lieux devaient revenir à la Horde. Grobra approuva, bien qu'au fond de lui celui lui était égal. Tous savaient que Grobra voulait plus de libertés quant à la gestion de la communauté du Consortium, mais Thrall savait de son côté que celui-ci était un atout inestimable pour la Horde.
  • publié le 2012-03-28 00:10:23 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Comme vous le savez sûrement, notre dernière attaque sur Astraanar et Auberdine nous a permis de capturer un bateau à l'Alliance. Ce bateau a cependant subit de lourds dommages dans les déferlantes au large des côtes des Royaumes de l'Est.

    La mission du bataillon est donc de permettre la réparation de ce navire. En effet, il nous permettrait d'effectuer des débarquements en terre ennemie et ainsi d'avoir un point d'appui stratégique prépondérant.
  • publié le 2012-03-28 00:04:17 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    L'expédition hier soir s'est très bien passée, deux groupes ont été formés : le premier suivant Karador et composé de lui-même, Perphélios, Zendin, Darkriëll et Taurenda. Le second groupe fut composé de Villarzila, Emerode, Arkangas et Lekar (avec des alternances).
  • publié le 2012-03-28 00:02:01 by
    Lekar est l'un des plus grands prêtres du Bataillon des HottoCéons. Revivez l'histoire de ses débuts.
  • publié le 2012-03-27 23:58:36 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Eloignée de tout, à l’extrême Sud d’Azeroth, existait une île inconnue de tous. Elle était habitée par un clan de Taurens nommé Akaoni qui avait existé pendant plus de mille cent ans. Fondé par les Cinq Sages, le clan vénérait un Dieu nommé Kar’naj, le Démon Rouge. Il est représenté par une créature aux allures démoniaques formé d’une tête de loup, d’un torse de tauren, de jambes de phacochère et d’imposantes ailes de démon.
  • publié le 2012-03-27 23:54:50 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    La nuit tombait peu à peu sur Azeroth, les Royaumes de l'Est étaient d'ailleurs pratiquement tombés sous la férule traîtresse de la nuit hivernale. Le vent glacial qui courant et s'enlaçait autour des pitons et villes rocailles du Défilé de Deuillevent, ne laissait présager que mort et poussière.
  • publié le 2012-03-27 23:49:54 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Peu après l'épreuve de Taurenda, les Céons et les officiers de garde ce soir là s'étaient donné rendez vous à Tanaris afin d'explorer pour la première fois les fameuses grottes du temps.

    Contrôlées par Anachronos et ses veilleurs temporels, nos troupes se sont aventurées dans ces méandres étranges, fantastiques et d'une beauté cependant traîtresse !
  • publié le 2012-03-27 23:47:44 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Les troupes du Bataillon se sont réunies hier soir au poste du Bois Brisé et ont constitué une assemblée. J'ai expliqué à chacun nos objectifs et étaient présents les Céons : Krelgor, Emerode, Randalthor, Ilyash, Demandred, Korrygiant, Karador et Perphélios.
  • publié le 2012-03-27 23:45:33 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    La fête de lundi en l'honneur des Kayleryns a bien eu lieu ! Après s'être réunis au Bois Brisé d'Orneval, nous avons ensemble évoqué la mémoire des anciens Kayleryns : Drizzdt, Frigga, Ariliana, Ilyash, Munin, Mortigan, Testin, Kenshkaor, Cattleya, Ilusenthar et les autres !

    A la fin de la procession qui fut menée à la tombe de Grom Hellscream, une troupe de l'Alliance attaqua Bois brisé et nous sonnâmes l'assaut pour défendre la ville. Cependant, notre contre attaque se brisa contre l'ennemi, plus nombreux et mieux équipés ( une douzaine de 70 contre nous, nous qui n'étions que 5 cercles 70 accompagnés de cercles allant de 18 à 50 ). Ceci nous apprit au moins à mieux rester groupés pendant un assaut et à moins nous laisser emporter par la ferveur des combats.
  • publié le 2012-03-27 23:41:22 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Hier au soir ,nos troupes se sont aventurées au delà des portes des ténèbres. En effet, de récents évènements relatifs à nos membres Darkriell, Stormriell et Drahe nous ont conduit à organiser avec Dolvengur une expédition en Outreterre avec tous les volontaires.
  • publié le 2012-03-27 23:37:36 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Deux strophes connues de seuls quelques érudits passionnés d'histoire...
    Non, en vérité, elles ne sont connues que d'un Druide Tauren dont la vocation était plutôt... Autre que Druide. Coincé au cercle 24, Ce ruminant du nom de Traezh sillonne les terres de Kalimdor à la recherche d'indices sur les origines et la destination du Monde.
    Ces deux strophes étaient depuis longtemps sa seule vraie trouvaille, sur une colonne de marbre du Temple déchu de la grève de Zoram.
    La première est écrite dans un dialecte très ancien dont les origines sont pour le moins inconnues de Traezh, tout comme la deuxième dont la traduction fut moins laborieuse. En effet, la langue se rapprochant un peu de l'humain ancien, le Tauren alla jusqu'à penser que la deuxième strophe fut gravée quelques siècles après la première.
    Ce qu'il annonça à Cabestan, dans le bar local, un soir qu'il était quelque peu saoul.
    On suggéra qu'il soit brûlé.
  • publié le 2012-03-27 23:31:39 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Lors de la première session de ces épreuves, j'ai donc offert le premier tour au Bleu Taurenda. Ce fier Tauren désireux de défendre les peuples de la Horde et de servir le Bataillon voulait prouver sa valeur auprès de moi et afin de gravir les échelons de notre faction.

    Le rendez-vous était donc fixé à Moulin de Tarren, à 21h. Je lui ai donc confié la mission suivante :

    Les membres de l'Alliance avaient récemment repéré nos positions en Outreterre. Les rapports ont été transmis via la Porte des Ténèbres jusqu'à Hurlevent. Cependant, comme le Bataillon avait attaqué les espions dans la brèche du nom du Sentier de la Gloire, alors l'escouade humaine avait du changer de route et s'étaient arrêté à Southshore, au sud de Moulin de Tarren.

    Attendant le prochain navire en direction de Menethil pour ensuite livrer les positions du bataillon jusqu'au trône de Forgefer puis d'Hurlevent, une petite troupe de Céons devait se déployer pour s'infiltrer dans la ville et récupérer les plans. La vie de nos troupes expéditionnaire en dépendait.
  • publié le 2012-03-27 23:27:45 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Ce matin là en Orneval, la brume envahissait plus qu'a son habitude les contrebas de la Haute forêt, même la Scierie était à peine visible, mais qu'importe, car on entendait toujours les déchiqueteurs gnomes.

    Traversant le camp de Warsong, Egamedroh se dirigea d'un pied lent mais sûr jusqu'au Poste de Bois-brisé. Plus il s'en approchait, et plus il lui paru clair d'entendre des lames s'entrechoquer, des sorts arcaniques incantés, qui lui parurent au début de simples mumures comme ont entend parfois dans les plaines de Tirisfal.
  • publié le 2012-03-27 23:25:28 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Sur ce, les invités sont arrivés par petits groupes à Brise clémente et nous nous sommes peu à peu installés dans ma demeure en attendant que tout le monde soit là. Puis nous sommes sortis pour montrer un petit tour de passe-passe. J'ai invoqué Perphélios qui avait amené quelques nourritures et boissons directement de Strangleronce.
  • publié le 2012-03-27 23:21:06 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Voici un autre rapport venu directement d'outreterre. Nos troupes se sont aventurées hier après midi dans les ruines d'Auchindoun et plus particulièrement dans leur aile ouest, parmi les cryptes d'Auchenaï. Demandred, Randalthor, Karador, Relgorak et moi même furent les explorateurs de cette expédition.
  • publié le 2012-03-27 23:15:54 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Karador assis au bord de l'eau a Azshara, prend une feuille de papier dans sa main gauche et avec la plume qu'il tient dans sa main droite, pique le gobelin encore agonisant qui se trouve a cotés de lui puis commence a écrire..."

    Peu après la victoire, Darkriëll du remonter à Orgrimmar pour retrouver maitres de classe afin de continuer son entrainement. Pendant ce temps orc, parti à la crête du vide en quete de granule d'ombre et de plante rare, continuer ses exercices sur des marcheur du vide jusqu'au retour de notre guerrier pour ainsi pouvoir l'aider a vaincre le grand baron du vide Galaxis (qui fut la encore une simple formalité^^).
  • publié le 2012-03-27 23:08:18 by
    Bataillon des Hottocéons, World of warcraft

    Hier dans la matinée, on m'a proposé de rejoindre une expédition avec 4 autres membres de la Horde, désirant se rendre au Caveau de la Vapeur ( Donjon cercle 70 aux marécages de Zangar, Outreterre ).

    Ne connaissant pas les lieux, j'ai préféré suivre les directives de mes compagnons de route et dès le départ ce fut très difficile, cet endroit humide étant infesté de nagas et de bêtes fongiques ! Les géants du bourbier ( cercle 72 élite) furent très difficiles à vaincre au contact à cause de leur poison purulent qui nous éclaboussait à chaque coup ! Mais avec tenacité, le groupe commença à se rôder et put alors avancer ( je pu d'ailleurs prouver ma valeur en éliminant à moi seul deux de ces géants quand tout le groupe était à terre ! ).
  • publié le 2012-03-27 23:04:26 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Un vent glacial souffle sur le petit village elfe du Berceau de l'hiver....La neige se prépare à recouvrir tout ces toits sombres...

    Une porte s'ouvre

    *Bruit de pas* Voilà l'eau que vous avez fait demander madame *révérance*

    Merci Elthasia, ma chère épouse est extenuée, notre enfant va bientot naître, et si notre destinée est exacte elle sera l'élue , elle portera le fardeau de notre clan, tout en detenant d'immenses pouvoirs. *regarde la femme transpirante *

    *Voix faible* Elthor, Fils d'Ilrémis, elle arrive, *cri de douleur*

    Un cri plus aigu et plus pur emplit la pièce, où tout les visages présents acceuillent le nouveau née avec un sourire de tendresse .
  • publié le 2012-03-27 23:03:47 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Je rejoint Emerode, sur sa demande, dans l’auberge du poste de Bois-Brisé ou quelque chose comme sa je n’aime pas rester dans les villes donc je ne retient pas leur nom. Je vis tout de suite que la plupart des Céons était la et je vis Emerode il me demanda de m’asseoir a coté de lui pour que je me présente au Bataillon. Je fis un rapide présentation de mon nom et de ma classe en croyant que sa serait assez.
    Et la il fallais que Emerode pose la question :
    -Tu pourrais nous raconter ton histoire au moins?
    Et le Réprouver nommer Ichigos approuva et la plupart des gens de la taverne était maintenant calme et prés a écouter.
    -Si il le faut vraiment je vais le faire alors mais sachez que c’est la 1ère fois que je raconte mon histoire donc il est possible que je la raconte mal.
  • publié le 2012-03-27 22:43:24 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Au plus profond des terres de Blackrock, la bataille faisait rage. Les Céons combattaient avec fierté et courage les hordes de monstres qui barraient le chemin du Pic Blackrock et du repaire de Néfarian. Mais peu à peu, les barrières tombaient et l'objectif du Bataillon se réalisait un peu plus à chaque ennemi tombé.
  • publié le 2012-03-27 22:35:22 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    C’était un magnifique jour de printemps ; les fleurs s’épanouissaient, les oiseaux migrateurs étaient revenus de leur périple et peuplaient a présent la cime des arbres. Le soleil était haut dans le ciel. Pourtant des choses un peu moins idylliques se préparaient malgré toutes attentes. A l’intérieur de la capitale Lune d’Argent, Isendir se dirigeait prestement vers un bâtiment hautement protégé, il passa la porte et les gardes postés à toutes les embouchures.
  • publié le 2012-03-05 19:09:01 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Un grand jour que celui là, le jour où les Traqueurs de l'Ombre rejoignirent les rangs du Bataillon des Hottocéons ! Une grande traque fur organisée en l'honneur de cette nouvelle alliance forgée dans le sang de l'ennemi en Astranaar !
  • publié le 2012-03-05 18:55:23 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Le Bataillon des Hottocéons était toujours prêt à défendre les terres de la Horde. Aidant leurs alliés du clan Zuldazar comme tous les fiers combattants luttant pour la sauvegarde de leurs peuples, revenons sur un court récit parlant de ces opérations.
  • publié le 2012-03-05 18:49:08 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Retour sur une opération du Bataillon des Hottocéons lors des premières expéditions au delà de la Porte des Ténèbres. Dolvengur Aubepourpre témoigne des tactiques employées et de l'attitude courageuse des Céons.
  • publié le 2008-05-03 00:00:00 by
    Bataillon des Hottocéons, World of Warcraft

    Après avoir guéri Cässie les Céons allèrent récupérer du bois et d'autres ressources. Nous étions alors quatre : Lekar, Malakanys, Erache et moi-même. Impressionnés par leur richesse, c'est avec une grand joie que nous pillâmes la ville. Hélas nous n'étions que quatre, si bien que nous avons du renoncer à emporter une grande partie du matériel ainsi que les magnifique baliste que nous y avons trouvé.

    Erache nous quittant, nous avons décidé d'amener le peu de matériel que nous avons récupéré à notre nouveau port (Ce faisant Malakanys nous a rejoint sur TS, celui de Perph !!!) et c'est là que tout a commencé.