Les Carnets de Dolvengur

Par Ilusenthar, créé le : 2012-07-18 23:49:22
et modifié la dernière fois le : 2013-04-01 16:17:20
L'Ordre Rynique, World of Warcraft Cela faisait maintenant plusieurs mois que le Chevalier Dolvengur Aubepourpre, protecteur de l'Ordre Rynique et serviteur du Seigneur Rynique, n'avait pas honoré le domaine de sa présence. Dans cet automne éternel baignant les terres entourant Lune d'argent, capitale elfique, les feuilles recouvraient les notes prises par Dolvengur. Le chevalier de sang avait explicitement demandé à ses gens de laisser les choses en l'état, car la nature reprendrait ses lois ici si son expédition devait ne jamais revenir. Le Haut Général Velderan passait parfois dans ce domaine que lui avait confié celui qui l'avait adoubé, il y a plusieurs mois de cela, lors de la fête du Domaine Aubepourpre. C'était là les seuls pas qui venaient fouler la tiédeur de la terre de ce domaine. L'air y était bon, le vent balayait les feuilles amoncelées et les faisaient crisser sur le sol de marbre.

Cela faisait maintenant plusieurs mois que le Chevalier Dolvengur Aubepourpre, protecteur de l'Ordre Rynique et serviteur du Seigneur Rynique, n'avait pas honoré le domaine de sa présence. Dans cet automne éternel baignant les terres entourant Lune d'argent, capitale elfique, les feuilles recouvraient les notes prises par Dolvengur. Le chevalier de sang avait explicitement demandé à ses gens de laisser les choses en l'état, car la nature reprendrait ses lois ici si son expédition devait ne jamais revenir.

Le Haut Général Velderan passait parfois dans ce domaine que lui avait confié celui qui l'avait adoubé, il y a plusieurs mois de cela, lors de la fête du Domaine Aubepourpre. C'était là les seuls pas qui venaient fouler la tiédeur de la terre de ce domaine. L'air y était bon, le vent balayait les feuilles amoncelées et les faisaient crisser sur le sol de marbre.


En haut de cette demeure, dans une pièce surplombant la vallée sylvestre, on pouvait presque distinguer les côtes, tout en admirant les tours encore debout de la meurtrie cité elfique. Quelques coussins poussiéreux s'étaient impreignés d'humidité, rentrant par les quelques bourrasques qui passaient par les grandes ouvertures de cette demeure. Une table trônait en ce lieu déserté et celle-ci portait un recueil de notes, parcourrues par ce même vent malicieux qui semblait vouloir apprendre l'histoire que Dolvengur voulait raconter ....

 

Le destructeur d'éternité

18 d'Allendras, Domaine Aubepourpre, comté de Lune d'argent :

Ainsi c'est donc là qu'il a puisé son nom. C'était bien là une chose étrnage, une sorte d'ironie du sort .... . Le Destructeur d'étenité, Perphélios.

Je n'ai découvert cela que récemment et j'en parlais alors avec mon maître dèq que l'occasion fut trouvée. Nous revenions des terres balafrées par le Fléau, et revenir vivant d'une expédition à Scholomance n'avait pas été donné à tout le monde. Comme j'ai toujours aimé à le dire : l'éternité doit se mériter.

Le Seigneur Rynique avait sourit à cette évocation, lui, toujours sur son raptor de guerre, tribu du clan Senjin, certainement par l'entremise d'Ilyash la trollesse. Ainsi il savait déjà.... mais comment aurait il pu ne pas le savoir ... lui qui avait été élevé à la Conscience rynique, et qui m'y avait élevé à mon tour .

Ce qu'il me dit alors me troubla au plus haut point.
-" Dolvengur, parfois tu agis comme un enfant"
-" Maître ! Mais c'est pourtant dans le détail, et dans le refus de la coïncidence que vous avez élevé ma conscience, que voulez vous que ...." avais je alors répondu avant qu'il ne m'intérompe d'un revers de main.
-" Réfléchis, chevalier. Réfléchis ! Mais je ne suis pas d'humeur. Nous verrons cela une autre fois " avait il répondu en battant la bride de sa monture.
Les troupes et moi même l'avions suivi, une fois de plus, et jamais plus nous n'avions abordé le sujet. Non plus jamais. Mais aujourd'hui je commence à comprendre ce qu'il voulait que je comprenne.

Depuis que j'avais rencontré Perphélios, mon Maître, il avait décelé en moi un héritier spirituel. Nous étions reliés par un désor commun de renouveau, de seconde chance : que ce soit pour nous même ou notre peuple. Mais j'avais découvert sur les murs de Zul Gurrub de nouvelles fresques faisant références au savoir Rynique, origine de ma nouvelle foi.

La légende qui avait attiré mon attention était celle d'un esprit Gardien du monde ethéré : un Ryn. Ou plus précisément un Lasteryn. Celui-ci avait tenté de s'attribuer des pouvoirs interdits : ceux de la détermination de la destinée des êtres imortels. Son désir l'avait conduit à rencontré le grand gardien des âmes (pour parler en termes profanes). Le gardien l'avait averti que ce pouvoir lui accorderait un pouvoir tel qu'il le détruirait, et par empathie, le gardien s'opposa à ce Lasteryn.
Les ambitions de ce ryn étaient louables, il pensait pouvoir mieux tisser les destins que ce qui avait été fait jusque là, pour offrir aux peuples imortels des horizons détournés des guerres, de la servitude, de l'humiliation. Il n'écouta donc pas les recommandation du Gardien et s'empara de ce pouvoir. Le Gardien fut alors détruit par le Lasteryn, et il maudit le voleur dans ses derniers instants.
La légende disait que le Lasteryn, en contrôlant les destins de ces êtres immortels, avait alors compris une seule chose, que leur imortalité était leur fardeau, ils souffaient sans fin et lui, il était maintenant le manipulateur de toutes ces peines.
Son destin en tant que Ryn était maintenant d'empêcher les peuples d'en avoir, puisqu'en les manipulant il leur empêchait d'en avoir. Terrassé par cette idée, le Lasteryn trancha les liens du destin des peuples imortels et détruisit leur éternité.

Les guerres trouvèrent des vainqueurs, les peuples ne vieillissaient pas mais pouvait être terrassés par la maladie, les guerres. Cela donnait donc une destinée à ces êtres, une fin .... un but ! Le Lasteryn, en donnant aux êtres une destinée, se rendit compte que lui justement n'en aurait aucune. C'était la malédiction du Gardien. Il erra alors, seul pendant des âges et finit par mourrir de tristesse. Et c'est donc une fois de plus sa dispariton qui prouva sa destinée.

Ce Lasteryn fut nommé le Destructeur d'éternité car il coupa les liens des peuples immortels, dont les âmes (Unmas dans les textes saints) trouvèrent alors refuge dans Unmarilié. Ce Lasteryn portait un nom : Perphélios.

 

Les origines du Seigneur Rynique

18 d'Allendras, Domaine Aubepourpre, comté de Lune d'argent :

Le Seigneur Rynique Perphélios avait des points communs avec cette légende, c'est justement ce qu'il m'avait souvent demandé, la vigilence envers les coïncidences. Tout selon lui pouvait représenter un auspice, un signe laissé par les Ryns envers les peuples Eternels (comme les elfes) ou les Kantrels (comme les orcs ou les trolls).

Si il portait ce nom, il y avait donc un rapport presque ironique entre sa destinée et cette légende. Je me rappellais qu'il m'avait traité comme un enfant, ne voyant que le premier degré des choses. Il y avait donc un second degré sur ce fait, cette coïncidence de nom devait donc appeller une autre question, mais laquelle ?

En réfléchissant à cela, je repensais au passé de mon maître. Son enfance parmi la paysannerie des contrées de Lordaeron. Il me confiait parfois , à l'occasion d'un verre à Baie du Butin, a quel point ses parents avaient été fiers de le voir intégré comme scribe à la cour du roi. Lettré très jeune, il fut la fierté des siens, mais la tristesse qu'il affichait en évoquant ce souvenir montrait bien sa frustration de n'avoir pas pu s'échaper de cette condition.

Combien d'année il était resté au service du roi ? Peut être 10 ou 15 ans. Ce qui était certain, c'est qu'il rencontra des personnalités de haut rang et, en tant que scribe royal, il assista aux réunions les plus cruciales. Il n'évoquait que rarement ces faits, mais son goût pour l'écriture avait été le seul réconfort de ces années de servitude. Il avait connu la solitude, les brimades des gardes, avait été à de nombreuses reprises rossé par les soldats qui ne voyaient en lui qu'un laquais érudit qu'ils méprisaient. Perphélios avait enduré, en silence, et ne voyant ses parents, sa seule famille , que de rares fois. Même si il ne me l'a jamais dit, je pense qu'il dut les voir trois fois tout au plus en toutes ces années.

Il vécu les années de tension d'après guerre, quand les troupes des orcs organisaient encore quelques escarmouches sur les terres des Royaumes de l'Est, il vit Medihv entrer dans le palais de Lordaeron et menacer le Roi et sa cour, il rencontra Arthas et Uther, en assistant aux assemblées des protecteurs de la lumière, ..... en ces temps, le royaume des hommes, des elfes et des nains semblait arriver au terme de temps noirs .... mais ce n'était qu'une illusion, Perphélios l'apprit autant que moi .... .

Bien avant que je ne parte pour les Hinterlands avec le Bataillon des Embruns, Perphélios, lui, avait perçu les premiers signes, les nouveaux dangers qui plannaient sur Azeroth, mais il en fut aussi la victime ... .

Etrangement, le Seigneur Perphélios n'avait pas d'appréhension à parler de ce moment de sa vie .... cela revenait à dire : de sa propre mort. Ayant assisté à un conseil secret sous la cité de Lordaeron, dans les actuels canaux qui hébergent Undercity, Perphélios entendit une secte de conspirateurs planifier une attaque. Il entendit pour la première fois, dans ces endroits humides où il se cachait souvent pour échapper aux gardes saoûls, parler du Fléau.

Etant là au mauvais endroit, au mauvais moment, mon Maître fut capturé, et envoyé par les Conspirateurs dans un campement près du lac Lordamere. Il y recut son premier contact avec le Fléau, avec quelques trolls capturés au Nord et qui servaient manifestement de "brouillons" pour une épidémie générale. C'est dans ce camp prison que Perphélios connut Ilyash et c'est elle qui ferma les yeux de l'homme qu'il était, lorsqu'il succomba au Fléau.

 

Arpenter le chemin jusqu'à la Conscience

19 d'Allendras, Domaine Aubepourpre, comté de Lune d'argent :

Il a toujours été étrange d'observer la façon dont le Seigneur Rynique Peprhélios fut considéré après sa mort. De simple serviteur rossé par les gardes, il passa par différents stades de conscience, de pensées et de philosophies. Je me rappelle encore de sa "prétendue" folie.... qui par certains aspects n'était pas tant simulée ... .

Mais le premier impact conscient sur sa vie fut décidé dans les premiers instants de sa nouvelle vie. Je reste aujourd'hui persuadé de cela. Lorsque Perphélios repoussa la terre de ses mains, telle une créature des abysses engendrée par la Terre elle même. Qu'avait il pu avoir en tête en ces premiers instants ? Comment se representer l'état d'esprit d'un être apparaîssant au monde, malgré le fait qu'il possède déjà un vécu ? Ce non-sense a un côté tout à fait terrifiant et j'ai d'ailleurs bien du mal à y réfléchir sans me perdre dans les méandres de ces implications.

Les paroles de mon maître à ce sujet m'avaient certes éclairé, mais pas suffisament pour me voir libéré de cette interrogation. Perphélios m'avait dit qu'il s'était senti "primordial", dans le premier sens du terme, une entité naturelle et brute, sur laquelle les sillons du temps et de la psychée allait pouvoir inscrire leurs marques. Puis il vit une pâle lumière, libératrice de son caveau. S'extirpant de l'endroit où il avait été enterré, il faisait de cette crypte sa matrice, le berceau de son histoire, son renouveau. A bien y réfléchir, que font les êtres de ce monde en naissant ? Moi même j'ai bati ma vie en m'appuyant sur l'histoire de mes ancêtres, de leurs expériences, leurs doutes et leurs craintes communes. Perphélios, lui, fut en quelques sortes son propre ancêtre.

Ainsi mon maître avait recouvré sa vie .... par delà sa propre mort. Un artifice du Fléau ? Il n'en savait rien, il n'en sait d'ailleurs toujours rien. Mais dans ces premiers instants, sa mémoire lui faisait défaut. Il se rappellait de quelques détails, mais l'essentiel lui échappait, seule sa vie d'il y a plusieurs années lui était revenue, quand il était simple scribe à la cour du roi. Quelle ne fut pas sa surprise quand il se rendit compte qu'il était à présent un mort vivant, déambulant en guenilles sur les terres jadis fertiles que son père avait cultivé. Lordaeron, en ruines. Brill, la ville de sa naissance : une bourgade fantôme où les "Réprouvés" comme lui avaient trouvé refuge.

Ainsi l'amnésie dont il était victime était elle son garde fou ou son supplice ? Il fut tourmenté pendant bien des lunes, vagabond dans les plaines de Tirisfal et se nourissant de bêtes de chair impie.

Il est amusant de savoir que la rencontre qui le fit se relever et accepter sa condition de Réprouvé fut un pirate. Ah ! Quand on sait à quel point il haït par la suite cette confrérie ... mais Mon Seigneur n'était pas à une ironie près. Perphélios m'avait confié qu'il se nommait Déchéance, un nom approprié au temps fallait il croire. Dechéance emmena Perphélios jusqu'à Undercity, avec quelques autres réprouvés qui avaient été interpelés par leur conversation. Ainsi l'amnésie de Perphélios lui avait appris une chose : il faisait toujours partie d'un peuple, qui était prêt à l'aider dans son trauma.

Ils lui firent découvrir la basse-ville, et au fil des allées, Perphélios avait commencé à trouver cet endroit rassurant. Je me demande d'ailleurs si ce ne fut jamais de l'autoconviction ! Je n'ai jamais pu éprouver le même sentiment que mon maître envers cet endroit suintant la putréfaction et la perstilence.

Le Seigneur Rynique aurait il été ce qu'il est aujourd'hui sans cette rencontre ? Sans cette leçon qui le rapprocha alors finalement de son nouveau peuple ? Je ne sais pas, les toiles d'Igia parfois se jouent de nous.... mais ce qui reste une certitude pour moi, c'est que l'éveil de sa conscience à la Conscience Rynique naquit dans ce terreau.

 

Les Compagnons de toujours

19 d'Allendras, Domaine Aubepourpre, comté de Lune d'argent :

Les êtres font l'Histoire, et l'Hstoire fait les êtres. C'est une chose bien connue, mais n'oublie t'on pas que les êtres font aussi leurs semblables ? C'est une composante de l'histoire de Perphélios qu'il est important de noter.

Ainsi, le Seigneur Rynique Perphélios a toujours voué sa "seconde chance" à aider les siens, il faut dire qu'il a appris, et je dis bien appris par réappris, ce qu'était l'amitié. Brimé pendant toute sa vie, la mort lui offrait cette fois ce nouveau panorama, ce panel de sentiments qui peuvent vous élever, ou vous détruire .... .

Le destin est parfois malicieux, nous l'apprenons par le Rynisme. Ainsi, Perphélios le Réprouvé rencontra Ilyash lors de son premier voyage jusqu'aux Tarides. Mon Seigneur avait eu besoin de découvrir ce nouveau continent, dont il n'avait jamais entendu parler de son vivant. Je dois dire que j'ai eu la même curiosité que lui ! Ahh, Kalimdor ... ses régions sauvages et ses paysages exotiques, un nouveau monde .... . Et lui qui n'avait de son vivant jamais voyagé plus loin que les côtes de Southshore, au dela des monts d'Altérac, Perphélios découvrit alors la cité dOrgrimaar et rencontra les Orcs.

Peu savent que Perphélios effectua un bref service de scribe pour Thrall lui même. Le réprouvé évoquait quelques uns de ses souvenirs, et apprit par le Chef de guerre Orc que l'honneur et la bonté n'était pas le monopole des hommes. Il demeura quelques temps dans la grande cité des Orcs et des Trolls, apprenant d'eux et les observant. Sa mémoire ne lui revenant toujours pas entirement, il se concentrait sur ses souvenir récupérés qu'il partageait avec Thrall. L'Orc appréciait sa compagnie et ses histoire de la cour des hommes. Certains détails lui permettaient de mieux comprendre les décisions des humains, leurs erreurs. Un lien alors se tissa entre ces deux êtres, j'en suis certain. Un profond respect qui perdura pendant des années.

Je soupsonne d'ailleurs Thrall d'avoir tout fait pour que Peprhélios prenne la route des Tarides. En tant que messager bien évidemment. Certains diraient que c'était le hasard qui fit surgir les évènements qui suivirent mais je ne puis m'incliner envers cette allégation stupide. Car comment penser que le fait que Perphélios rencontre Ilyash en ces vastes plaines des Tarides ! Le réprouvé ne la reconnut pas, mais elle était le contact que Thrall voulait qu'il rencontre. Ilyash fut bouleversée mais, fidèle à son habitde, cacha totalement ses émotions. Ilyash ... .

Je reviendrais plus tard sur leur relation, mais ce qui importait à ce moment était le fait qu'ils s'étaient retrouvés malgré le temps et l'espace. Seul Perphélios aurait pu dire si Ilyash avait changé depuis tout ce temps mais .... la mort lui avait retiré ce souvenir également.

Le chef de guerre Orc désirait recruter quelques guerriers pour mettre fin à certains troubles provoqués par une secte se regroupant dans les cavernes sous Orgrimaar. Le gouffre de Ragefeu. Ainsi, Perphélios amena Ilyash et un second contact, l'habile voleuse Trollesse Morphée, jusqu'au trône Orc. Morphée apprit à Perphélios quelques rudiments sur le maniement de la dague et ils partirent régler le problème du Gouffre de ragefeu. Mais un nouveau compagnon se proposa également pour l'aventure : Arkangas !

En ce temps, Arkangas était un jeune troll cherchant l'aventure. Il ne se doutait pas que cette expédition allait lui ouvrir une destinée incroyable !

Je reste persuadé que ces premières rencontres furent ensuite à l'origine de tout. Seul, Peprhélios n'aurait rien accompli. Car il ne le fit pas pour la gloire, mais pour eux !

 

De la compréhension d'un enjeu supérieur

19 d'Allendras, Domaine Aubepourpre, comté de Lune d'argent :

Alors que j'écris ces pages, je me rend compte qu'il y a encore tant à décrire. L'héritage de Mon Seigneur étant en grande partie oral, je pense que consigner ces pensées sera utile, un jour ou l'autre.

Aujourd'hui, j'ai ramené l'Ordre Rynique depuis les pentes du Mont Blackrock. Nous y avons récupéré de nombreux artefacts et avons repéré quelques traces du dernier Roi maudit que nous recherchons tant .... . Cependant il continue à nous échapper et à avoir une longueur d'avance sur nous.

Pour comprendre ce que nous chassons réellement, il faut remonter aux origines de notre Ordre : à la Fierté des Kayleryns.

Perphélios, une fois de plus, avait tout prévu mais son chemin fut parsemmé de croisements, et ce facteur aléatoire, presque chaotique fit finalement émerger une force que personne d'autre qu'un Ryn ne pouvait prévoir. C'est cette légitimité que l'Ordre Rynique a aujourd'hui.

Perphélios et Arkangas avaient fondé la Fierté des Kayleryns. Le terme de Kayleryns désigne un esprit gardien de la Création. Il se rappellait de ce terme ancien, mais sans savoir d'où il pouvait tirer ce savoir fragmentaire. Aujourd'hui nous savons que c'est entre sa vie et sa rénaissance en réprouvé qu'il apprit ce mot : sur Unmarilié, le monde de ce qui fut, serra et aurait pu être.

Le troll et le réprouvé avaient compris que la Horde avait besoin d'une force pour assurer la sécurité de ses terres, face aux agressions des forces de l'Alliance, engoncés dans des territoires enfermés après avoir fui pour survivre au Fléau. Mais rien sur Kalimdor ne justifiait ces agréssions répétées. Les Orcs avaient apporté leur aide pour vaincre Archimonde, les Réprouvés à présent faisaient valoir leur droit de vivre, les Taurens et les Trolls n'aspiraient qu'à ce que l'on respecte leurs territoires. Non, l'Alliance choisissait bien mal ses ennemis, et la Fierté agit alors comme une force d'allégeance à la Horde, pour en protéger les peuples.

De nombreux compagnons rejoignirent le combat : Randalthor le puissant Tauren guerrier, et son ami Demandred le jeune Tauren chaman. Goudurix le druide rejoinit également la troupe, puis Taoren le guerrier, Balirus le réprouvé qui par la suite présenta son associé Orc : Garlang.

Ilyash et Morphée encadraient les nouveaux arrivants et ils étaient nombreux à rejoindre les troupes de la Fierté ! Perphélios m'avait parlé de Lolipops, nom étrange pour une trollesse, de Dreameurly le jeune troll chaman, tant de noms ... . Je n'ai pu les retenir tous mais mon maître se souvient très bien de chacun d'entre eux. La Fierté des Kayleryns représentait alors un espoir pour ces différents peuples de la Horde, un front uni de combattants libres résistant à l'Alliance. Leurs exactions s'étendirent jusqu'au sud des Royaumes de l'Est.

Mais Arkangas et Peprhélios savaient cultiver les alliances, certainement prenant appui sur les grands discours qu'avait entendu Mon Seigneur à la cour de Lordaeron. Ainsi, le tauren Thalos, qui formait avec le puissant Liadonnemes une puissante force armée nommée les Traqueurs de l'Ombre, se révella être un puissant allié.

Les aventures de Perphélios et d'Ilyash se firent même connaître des trolls de la jungle. J'aurai aimé connaître le clan Zuldazar lorsque ses trolls patrouillaient dans la jungle de Strangleronce, fiers guerriers protégeant leurs territoires, avec violence mais usant d'un esprit particulièrement acéré. Mon Seigneur assista à la cérémonie de fondation de ce clan, un honneur car il était le seul Réprouvé à y être admis. Je pense pour ma part que cette fois ce fut le charme d'Ilyash qui persuada Vapracc de laisser mon maître assister à cet évènement, bien qu'il n'ai jamais totalement voulu le reconnaître !

Cette période était d'ailleurs celle des premières réminiscences. Les souvenirs de Perphélios revenaient et il se souvenait à présent de son amie Trollesse Ilyash. Ainsi elle était présente à l'instant où il avait succombé à la forme primaire du Fléau, une peste destinée à semer le chaos sur les royaumes des Hommes.

Perphélios avait peu à peu compris ce qui l'avait tué : cette conspiration qui visait à affaiblir Lordaeron pour préparer l'invasion du Fléau. Au service du Roi Liche, anciennement Ner'zul, la conspiration devait amener des caisses contaminées jusqu'aux villages proches de la province de Stratholme, pour ouvrir la voie aux goules et ... par la suite à la Légion ardente.

Ainsi, Perphélios en avait trop appris et il était mort pour cela. A présent, la Légion avait rasé Dalaran, réduit les terres de la puissante Lordaeron en cendres, fait tomber le prince Arthas en disgrâce et mené le front sur Kalimdor avant d'être repoussés sur le mont Hyjal, à ce qu'on disait. Ces évènements étaient maintenant passés mais Perphélios pouvait encore tenter de déjouer une partie du plan des Conspirateurs.

Ceux ci avaient parlé d'une seconde partie à ce plan, destiné cette fois à détruire le royaume humain de Stormwind. Le jeune Dauphin devait être assassiné. Les implications en auraient été un affaiblissement des troupes humaines du Sud, et donc le débordement des terres des Nains d'Ironforge. Les Royaumes de l'Est auraient pu tomber définitivement mais .... même sans la Légion le Fléau pouvait toujours agir depuis les Maleterres. Les réprouvés dirigés par Sylvanas n'auraient trouvé aucun appui dans cette situation provoquée par leur ennemi commun. Ce n'était souhaitable ni par la Horde ni par l'Alliance.

Mon Seigneur axa ses recherches sur le probable assassin et sur la faisabilité de cette opération. En même temps, la Fédération se formait et de nouveaux alliés rejoignaient leurs troupes : les Chevaliers Rouges avec le courageux Mayuan, dont la perte fit couler malheureusement bien des larmes.

La Fédération continua son action depuis le Manoir Ravenholt, où Perphélios avait trouvé refuge en travaillant pour le maître des lieux, son maître voleur. Ils lancèrent de nombreuses exactions contre l'alliance pour protéger Undercity, tout en détournant des messages de la Conspiration pour en apprendre sur leurs plans.

Ceci continua jusq'à ce fameux jour d'hiver, où Perphélios comprit qu'il devait devenir autre chose, non plus un combattant mais un meneur de troupes, ce fut également lié au moment où il s'éveilla à la Conscience Rynique.

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2012-07-19 23:32:38 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Compagnons, j'ai vu par vos yeux ce qui s'est passé hier ...


    Ainsi Perphélios avait demandé à vous voir pour tenter de vous embarquer dans une aventure pour le moins .... séditieuse ! Mais le vieux Scribe a été induit en erreur ... . Vous le comprendrez par la suite.
  • publié le 2012-07-19 23:31:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que l'Ordre continuait son combat contre l'Alliance et les ennemis d'Azeroth, tout en préservant l'équilibre entre les forces de ce monde, un allié inattendu fit soudain son apparition. Perphélios recevait depuis plusieurs semaines des missives provenant d'Hurlevent, signées par un informateur inconnu et qui pourtant révélait des informations sur les mouvements de troupes ennemies et diverses données capitales au combat des Eelons.
  • publié le 2012-07-19 00:09:58 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ysirielle, l'air maussade, ce qui est plutôt inhabituel pour la jeune elfe, s'approche lentement de son bureau. Elle effleure, pensive, une plume dont la pointe est encore tachée d'encre sechée. Celle-ci ne semble pas avoir servi depuis bien longtemps. Ysirielle s'assoit délicatement sur sa chaise recouverte de velours rouge et fixe longuement une feuille de parchemin vierge de toute écriture.
  • publié le 2012-07-19 00:08:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'Ordre avait été donné par le Seigneur Protérion en personne : il lui fallait à présent récupérer l'Unmas (l'âme) de grands dragons. Les raisons de cette chasse draconique étaient encore réservées au Seigneur Rynique, mais déjà l'ancien Haut Général Relgarok avait été chargé de cette mission et doté d'un pouvoir de capture d'Unmas. C'était un gage de confiance envers l'orc, Relgarok le savait.
  • publié le 2012-07-19 00:05:29 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La lumière du soleil se reflétant sur le bras de mer calme semblait aveugler toutes les créatures alentours. Elle était cependant la seule menace de cette belle journée. Pas une révolte ennemie à l'horizon, pas d'invasions exhaustive, pas de chants de guerre autre que ceux des Trolls qui s'entraînaient au fond du camp. Mais malgré ce calme, ce jour-là, le regard de Draszil se fixait sans cesse sur le grand portail dont tous pouvaient apercevoir les contours, loin dans les hauteurs de Seradane. La porte vers le cauchemar ne luisait pas, mais d'étranges dragons à demi humanoïdes avaient été repérés alentour.
  • publié le 2012-07-19 00:05:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Dans la cave d'une auberge de Brill

    Marthar avait réuni quelques Eelons ainsi qu'Ersixe dans le but de parler de la situation d'Helkiorn. En effet le maitre d'arme Réprouvé, et ancien professeur de Lorkarnor, avait une allégeance assez variable. Helkiorn était un sergent instructeur au sein de la septième légion du temps ou il n'était pas atteint de la non vie, encore très attaché à cette part de lui même et dégouté par certains acte perpétré par la Horde Helkiorn érait sans but dans les égouts de Fossoyeuse. Perphélios, Ilyash et Ersixe, plus tard ce groupe fut rejoind par le druide Erache, se dirigait vers le quartier des mages.
  • publié le 2012-07-19 00:04:19 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Gurukk, un des meilleurs officiers des Traqueurs de l'Ombre et héros de la troisième guerre, avait été envoyé espionner le Roi Liche en Norfendre par son chef Liadonnemes.
    Voila des mois que sa discrète expédition chargé de lui, un autre orc et d'un gobelin aux commandes du petit zeppelin faisait voile vers la couronne de glace.
    En survolant le continent et la Désolation des dragons, il fut horrifié à la vue du nombre de morts vivants que possédais le Roi Liche.
    Un jour après, il se retrouvait près de la fameuse couronne de glace mais à son grand regret, une wyrm des glaces les attaqua et le zeppelin se retrouva très vite au sol, les seules informations dont il ait le souvenir est cet immense trône de glace et le seigneur des chevaliers de la mort assoupis.

    A son réveil, Gurukk n'était plus là...
  • publié le 2012-07-19 00:02:49 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Le jour ou il est arrivé.

    Certains de vous s’en souviennent peut-être. Il est venu en Orneval directement des Terres des Elfes, là haut, loin au nord-est, depuis Quel’Thalas. Il y avait séjourné deux ans après sa formation, vivant le plus simplement possible, rendant service tant que son pouvoir chamanique le lui permettait. Au cours du troisième mois de sa présence, il avait fait connaissance avec une Elfe paraissant jeune mais loin de l’être, qui s’était échappée de l’emprise qu’Illidan exerçait sur le protecteur de son peuple, Kael’Thas Haut-Soleil.
  • publié le 2012-07-19 00:02:25 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'opération s'est déroulée quasiment sans interférences et j'ai été tout a fait étonné par l'imagination stratégique de mes capitaines. Cela sera consigné dans mes notes personnelles.

    Nous avons regroupé les Eelons au quartier général du Bataillon. Comme prévu Dolvengur a déployé les troupes Céoniques restantes aux alentours pour préserver la sécurité du quartier général d'Orneval. Personne d'extérieur ne devait pouvoir menacer le secret de notre destination et pour cela, je m'assurais du cloisonnement des données.


    Après un premier briefing alors que les Capitaines Blardock et Zenoar assuraient la sécurité des lieux, les Eelons furent séparés en deux groupes, le premier devant s'occuper de la Caravane, les second formeraient l'escouade "Bouclier", qui protégerait donc la Caravane.
  • publié le 2012-07-19 00:01:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, nous avons commencé à enquêter à Lune d'argent avec Mardamak. Notre mission, découvrir la source de certaines rumeurs visant à discréditer l'Ordre Rynique dans cette cité, que nous avons toujours protégé même du temps du Bataillon.

    Ainsi, j'ai pu me rendre dans quelques coins d'affluence avec l'Initié Mardamak, avec les conseils avisés de Malakanys, Ashwan et du Duc Séphidor. Nous y avons établi un accord avec un dénommé Saphïr, serveur à l'auberge du Lotus pourpre (à l'entrée de la ville). Il écoutera pour nous si des rumeurs viennent à traîner par son établissement.
  • publié le 2012-07-18 23:57:56 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Angrathar, portail du courroux.

    Il faisait froid ce matin là, beaucoup plus froid que d'habitude, quand Draszil trébucha, effrayée par la vision que la Reine Dragon venait de lui envoyer. Certes, en survolant cet endroit pour la première fois, la jeune Taurène s'était bien doutée qu'il s'agissait d'un champ de bataille. Elle avait également compris par les cris des soldats qui s'enfuyaient encore que la défaite était toute récente. Oui, une défaite, mais quel camp avait bien pu gagner si les cadavres alentour étaient à la fois humains et orcs... Des guerriers de la Horde et de l'Alliance gisaient derrière la Reine Dragon qui ne montrait en rien l'inquiétude qui bouillonnait en son sein. La jeune Taurène ne tarda pas à comprendre. Les réprouvés... Que cherchaient-ils donc en agissant de la sorte ? Se venger de quoi ? Elle ne connaissait que trop bien la triste histoire de Sylvanas, cependant des doutes naissaient en elle.
  • publié le 2012-07-18 23:57:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La lumière. Intense, aveuglante. Et ce malaise. Si présent et enserrant le corps et l'âme. Mais quel était ce lieu ? Tout semblait étincelant et une odeur entremêlant poussière et embruns s'engouffra dans les poumons de l'elfe de sang. Dolvengur, peu à peu, se réveillait d'un long someil, d'un exil forcé au pays des songes, encore troublé par les visions fantasmagoriques de sa libération des griffes de son état comateux.
  • publié le 2012-07-18 23:56:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Encore une fois, Gromta, le jeune et impétueux troll guerrier, avait disparu. Cela faisait a peine deux mois qu'il était sorti de sa retraite pour combattre au nom des Ryns. Il était revenu d'un endroit qu'il était le seul à connaitre alors que tous pensaient ne plus le revoir, et très rapidement il s'était remis à l'entrainement. Ses progrès avaient été impressionnants, et très rapidement il avait été capable de rivaliser avec les Céons les plus aguerris, bien qu'il soit toujours, de par son manque d'expérience, plus faible qu'eux. Et puis le Roi-Liche avait lancé son attaque, et tout avait changé. Gromta s'était lancé à corps perdu dans la bataille, sans se soucier de lui-même ou des autres. Très vite, il avait perdu le sens des réalités, attaquant des adversaires bien plus puissant que lui, et ne survivant que grâce à la protection des ancêtres. Mais nul ne peut défier la mort en permanence sans en subir les conséquences...
  • publié le 2012-07-18 23:55:21 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que le Cataclysme qui avait frappé Azeroth laissait encore béantes les blessures de l'attaque inattendue de Deathwing, l'Ordre Rynique avait finalement réussi à se débarrasser de son lien avec les Ryns. Ashwan a finalement pris la décision de remettre le destin de l'ordre à Ilyash, la prêtresse de l'ordre, qui semble avoir un solide plan contre le dragon et pour protéger définitivement les peuples d'Azeroth de sa menace. Il restait fort à faire aux anciens Eelons et Céons pour se trouver un nouveau destin, sans les ryns et alors que leur influence était à rebâtir. Quel allait être les prochaines actions de l'Ordre ?
  • publié le 2012-07-18 23:54:48 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Loin dans les contrées de Kalimdor, là où la nature a su garder ses droits, où les morsures des machines gobelines n’ont pas défiguré forets et paysages, un peuple pacifique et soucieux de protéger ce que lui offre la Terre-Mère, se meurt …

    C’est dans un petit village au cœur des plaines verdoyantes de Mulgore, de vache et de boeuf inconnu, que le Tauren « Demandred » vît le jour en meuglant son arrivée en ce monde.
  • publié le 2012-07-18 23:54:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La petite soirée d'hier a je pense fait le plus grand bien aux Eelons. La perte récente de Velderan, dont mes derniers rapports taisent toujours le sort, accumulée à la dernière mission éprouvante des Caravaniers, a beaucoup affecté les corps et les esprits.

    Ainsi, répondant à la curiosité de plusieurs de mes Hérauts et Capitaines, j'avais décidé d'organiser une soirée de détente, au calme et pour que les Eelons puissent prendre un peu de repos avant l'expédition de ce soir, et celle de vendredi à Tanaris... .
  • publié le 2012-07-18 23:53:45 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La Conquête de Kalimdor avait commencé, les Eelons et les Céons s'étaient réunis il y a quelques jours pour commencer leur marche vers Un Goro depuis la capitale de la Horde : Orgrimaar.

    Ainsi, le Seigneur Protérion avait arrangé les affaires de l'ordre auprès de Thrall lui même, l'Ordre Rynique avait donc carte blanche pour protéger les terres délaissées par les troupes actuellement en guerres dans le Norfendre. Alors qu'il établissaient leur stratégie dans la salle du trône et sous le regard de Thrall le chef de guerre Orc, les membres de l'Ordre furent rejoints par quelque smercenaires, dont un dénommé Gakork.
  • publié le 2012-07-18 23:53:07 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Peu après la refondation de l'Ordre, Gromta, insuflé par la Conscience Rynique, prit l'initiative d'organiser une expédition avec les Eelons au coeur du magma, sous le terrible mont Blackrock.

    Ainsi, plusieurs profanes, Eelons et mercenaires répondirent présents, comme Nahliel, Hurook, Thalos, Perphélios, Egwène, Malakanys et Blardock. Ils s'engoufrèrent dans les passages aux murs rougis par la chaleur, ouvrant le passage en renvoyant les élémentaires de feu et créatures effrayantes jusqu'aux prisons d'Althar qu'ils n'auaient jamais du quitter.
  • publié le 2012-07-18 23:52:26 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Lors de l’invasion de Lune d’Argent par le Fléau, Nylkarhyn et Nalkyrhan, encore enfants, virent les morts-vivants tuer leurs parents sous leurs yeux. Ayant jurés de se venger, l’une pris la voie sacrée des paladins, et l’autre la voie bénie des prêtres. Depuis, formant un duo exceptionnellement efficace, ils n’ont cesse de gagner force et dextérité afin de se venger du terrible Roi-Liche.
  • publié le 2012-07-18 23:51:20 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Message officiel (adresse à tous les Eelons et leurs alliés ) : Amis de l'Ordre Rynique. Ensemble nous défendons les peuples de la Horde. Contre le Fléau et Arthas d'une part, contre l'Alliance quand il le faut. Mais les ennemis et les sombres présages s'amoncèlent face à nos destinées communes. Il est temps de mettre fin à ces errements.
  • publié le 2012-07-18 23:50:40 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Retrouvez les chroniques de Cassidie Melanore, elfe mage du Bataillon des Hottocéons.
  • publié le 2012-07-18 23:49:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Cela faisait maintenant plusieurs mois que le Chevalier Dolvengur Aubepourpre, protecteur de l'Ordre Rynique et serviteur du Seigneur Rynique, n'avait pas honoré le domaine de sa présence. Dans cet automne éternel baignant les terres entourant Lune d'argent, capitale elfique, les feuilles recouvraient les notes prises par Dolvengur. Le chevalier de sang avait explicitement demandé à ses gens de laisser les choses en l'état, car la nature reprendrait ses lois ici si son expédition devait ne jamais revenir.

    Le Haut Général Velderan passait parfois dans ce domaine que lui avait confié celui qui l'avait adoubé, il y a plusieurs mois de cela, lors de la fête du Domaine Aubepourpre. C'était là les seuls pas qui venaient fouler la tiédeur de la terre de ce domaine. L'air y était bon, le vent balayait les feuilles amoncelées et les faisaient crisser sur le sol de marbre.
  • publié le 2012-07-18 23:48:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    - « Salut l’ancien, je te sers la même chose que d’habitude ? »demanda le tavernier .
    - « Oui, la même, Morag. » Répondis-je.

    C’est pas faux, je commence à avoir mes habitudes ici. Enfin, depuis le temps… C’est vrai, je suis plus vieux que bien de mes camarades de la Horde. Ah j’allais oublier, au moins l’état civil… Je m’appelle Blardock, et je suis démoniste. Non, n’ayez pas peur, je ne complote pas pour faire assassiner notre Chef de guerre, et non, je n’ai aucun lien avec le Conseil des Ombres. Voilà, vous êtes rassuré ? En même temps, vous n’êtes pas obligé de me croire …
    Je vais vous conter mon histoire, ainsi vous comprendrez.
  • publié le 2012-07-18 23:47:46 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, beaucoup d'Eelons se sont retrouvés à Orgrimaar pour poursuivre leur effort dans le but de redonner à l'Ordre Rynique un honneur perdu auprès de la Horde. L'affaire qui avait vu Dolvengur être piégé par un certain Vanagal avait entraîné une série d'évènements qui apparement provenait de Lune d'argent.
  • publié le 2012-07-18 23:47:10 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Un soir, a la taverne de Bois-Brise, apres une longue journee de combat, les céons se detendaient un peu en mangeant et buvant et en discutant de tout et de rien (surtout de rien d'ailleurs^^).
    C'est ce soir la que certains purent entendre Ashwan conter son histoire a quelques camarades aussi saouls que lui.
  • publié le 2012-07-18 23:46:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Il y a de cela 7 ans déjà (j'allais sur mes 11 ans), je me nommais Ashëlis Silverleaf, Fille de Anäriela Silverleaf (Grande Prêtresse des Elfes de la Nuit).Je parcourais les contrée Darnassiennes quand ma mère voulut m'apprendre à me défendre moi-même. Elle me demanda donc: "Quelle métier voudrais-tu faire plus tard?".Je lui répondis bien évidemment que je voulais devenir une adepte de la lumière. Elle me donna le jour de mes 11 ans une épée superbe taillée en argent massif d'une beauté éclatante.
  • publié le 2012-07-18 23:45:31 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Dolvengur était autrefois un soldat appartenant au Bataillon des Embruns, une troupe envoyée par Lune d'argent dans les terres du sud ... les Hinterlands. Leur but était de réduire les forces Trolles de la région, pour protéger les terres ancestrales habitées par les elfes. C'était cependant il y a bien des années .... bien avant l'arrivée du Fléau.
  • publié le 2012-07-18 23:45:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier soir, à l'approche du crépuscule, une petite escouade d'Eelons (les fiers défenseurs de l'Ordre Rynique) se sont regroupés à Orgrimaar. Ayant quitté Raz du Néant pour cette mission, j'emportais avec moi quelques déguisements afin de n'être point reconnu pendant la soirée. Je conseillais à mes compagnons d'en faire de même.

    Les courageux Lekar, Relgarok, Demandred et plus tard Demandred et Onikage, répondirent présent à cet appel et l'opération Cocatrix fut ainsi commencée.
  • publié le 2012-07-18 23:44:39 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ainsi ils m'ont fait venir sur Azeroth, ce monde en proie à la guerre et aux tentations de la puissance destructrice.... Hum .... une belle toile sur laquelle je pourrais dessiner ma vision au nom des miens.
    Mon corps ? Oh celui d'une femme, encore. Il faut croire que ceux de mon genre sont comme enchaînés aux mythes sexués, mais si les croyances me virent femelle alors qu'il en soit ainsi.
  • publié le 2012-07-18 23:43:27 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Prisonnière .... comment ont ils osé ! Ces chiens qui n'ont pas honte de s'attribuer le nom illustre des Eelons ! Comment ? L'Oracle d'Althar .... il aurait du mieux faire son travail. L'utilisation de Toxghon était peut être un peu trop précipitée. Frapper le vieux réprouvé sera plus dur désormais.... mais quand il tombera, nous pourons enfin relever le véritable Consortium !
  • publié le 2012-07-18 23:40:20 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Des informations...Encore et toujours plus d'informations...Rayleigh etait fatigué de devoir toujours trouver plus d'informations....
    Suite a leur victoire sur Hakkar dans son antre, Rayleigh etait ressorti avec une missive signée de la main de Zul'Jin.
    Ecrite dans un dialècte qui lui était inconnu, il avait été obligé de trouver de l'aide auprès d'autres personnes afin de la décrypter.
  • publié le 2012-07-18 23:39:53 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Eelons et les Céons, sous le commandement de Relgarok et par la volonté du Seigneur Protérion, se sont aventurés dans le repaire de l'Aile noire et ont commencé à abattre les ennemis de l'ordre. Malgré les nombreux pièges ( et bugs ^^), l'Ordre a pu retrancher l'ennemi autour de Néfarian et l'expédition continuera dans deux lunes (mardi).
  • publié le 2012-07-18 23:36:23 by
    Ordre Rynique

    Cette aventure prend place à la fin de l'ère Protérion, alors qu'Hérèkiath semblait semer de plus en plus d'indices sur ses origines et son influence. Les Eelons s'infiltrèrent dans les temples de Gundrak pour découvrir des réponses à ces mystères.
  • publié le 2012-03-31 12:08:26 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Pendant cette soirée le tout nouveau Seigneur de l'Ordre Ashwan et son vieil ami, mentor et futur conseillé Perphelios Coeurargent, ont passé un long moment à discuter des événements récents et à venir.
    La tâche qui l'attendait était aussi difficile que surprenante, mais c'était désormais et jusqu'a nouvel ordre Sa charge.
  • publié le 2012-03-31 12:06:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les cris d’agonies des milliers de victimes se faisaient entendre constamment. Le vent glacial s’engouffrait dans les couloirs où se formait une épaisse couche de glace sur les murs. Les goules et autres abominations de la nature déambulaient dans ceux-ci sans véritable destination.
  • publié le 2012-03-31 12:05:09 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, les Eelons et les Céons se rejoignirent pour tenter de combattre Néfarian et ainsi de poursuivre l'effort de conquête Rynique. Cependant, un noir sortilège les empêcha de continuer. Les énergies semblaient provenir de très loin et portaient la marque du Prince Malchézaar. Ersixe, présentie pour devenir la nouvelle Gouverneur de Cabestan, avait déjà fait une expédition au donjon d'Ombrecroc avec une jeune Céone nommée Gathanga. Elle y avait découvert la même influence.
  • publié le 2012-03-31 12:01:44 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Notre conquête a commencé comme prévu ! Hier au soir Relgarok, Pusan, Marthar, Helkiorn, Lorkarnor, Morphée, Korios et d'autres serviteurs se sont regroupés autour de notre nouveau Trône de Lordaeron. Les discussions et les curieux étaient nombreux. Ils assistèrent à la levée de nos troupes, pour la gloire, la conquête, l'équilibre et une unité et une paix retrouvée pour les peuples d'Azeroth.
  • publié le 2012-03-31 11:55:44 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft


    "- Thalos ! Thalos ! Réveille toi !
    - Hum ... Que se passe t-il Dunke ?
    - Les Kolkars se sont mis en marche, ils attaquent les villages !
    - Par ma barbe, il faut réunir au plus vite les généraux !
    - C'est eux qui m'ont envoyé te chercher ... tu est déjà en retard à la réunion dépêche toi."
  • publié le 2012-03-31 11:51:03 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Depuis combien de temps était il dans cette cellule ? En se tenant la tête et en tentant d'atténuer la douleur, Ilusenthar se redressa doucement. Il connaissait bien cet endroit, oui, la Prison de Stormwind ! Voilà qu'il passait d'une prison à l'autre alors après les geôles d'Orgrimaar. Curieuse ironie du sort ... .
    Comme il s'approchait des barreaux de sa cellule, un maton surgit par surprise comme si il l'observait depuis le début, au coin du couloir.
  • publié le 2012-03-31 11:48:51 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'oracle de l'imagination, Ilusenthar d'après les aruspices, était porté manquant dans les rangs de nos sympathisants du côté de l'Alliance. Cependant, nous avions besoin de le faire revenir à la raison pour que l'équilibre puisse se faire.
  • publié le 2012-03-31 11:46:34 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Une forme sombre entre dans la forteresse du Bataillon, l'air fatigué, prêtant peu attention à la poussière qui semble s'être accumulé ici, aux papiers qui trainent, abandonnés dans le déménagement, aux quelques épées rouillées appuyées au mur, derniers vestiges de la rigueur militaire qu'était le Bataillon des Hottoceons. Voilà longtemps qu'il n'a pas revu ses compagnons, et malgré ses visions, il est passé à côté de bien des évènements. Cependant, ce qui se passait dans sa propre vie avait bien de quoi l'occuper suffisament.
  • publié le 2012-03-31 11:45:27 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les tambours de guerre résonnant sur les champs de bataille ont rythmé la vie de la famille Darm du clan Warsong. Releg et son fils Morlug franchirent la porte des ténèbres et menèrent leur famille sur Azeroth en suivant leur bien aimé chef Grom Hellscream. Au fil des combat contre l’Alliance les rangs de la famille Darm diminuèrent de façon importante, Releg lui-même mourut, non sans avoir bravement lutté, lors d’une charge de chevalier humain non loin de Menethil. Apres la trahison de Gul’dan, le cour de la guerre s’inversa et les clans orcs furent impitoyablement traqué par l’Alliance. Malgré d’immenses pertes le clan Warsong parvint à échapper à l’internement en se réfugiant dans les profondes forets et les grottes obscures. C’est dans ces grottes que Morlug, le dernier représentant de la famille Darm, et sa compagne Ria se réfugièrent pour et que naquirent les frères jumeaux Relgarok et Relgorak. La vie était dure, les humains capturaient ou abattaient tous les orcs qu’ils rencontraient.
  • publié le 2012-03-31 11:42:14 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quelques jours avant la fondation de l'Ordre Rynique, une audience avait été accordée par Thrall, le Seigneur de guerre de la Horde, à son vieil ami Perphélios. Le réprouvé se rappellait encore parfaitement de leur première rencontre, lorsque celui qui deviendrait plus tart le Seigneur Rynique n'était encore qu'un réprouvé fraîchement sorti de la tombe.
  • publié le 2012-03-31 11:39:30 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Une féroce bataille faisait rage devant les portes de la cité humaine d'Hurlevent. Les troupes de la Horde assaillaient la ville. Orcs, Trolls et Taurens lançaient des vagues d'attaques sur les remparts de la cité. Les guerriers fendaient l'air de leurs lames, mages et démonistes faisaient pleuvoir leurs sorts sur l'ennemi et les druides et prêtres s'occupaient des blessés. Leur but était de parvenir au centre de la cité la où se trouvait la prison d'Hurlevent. D'après un informateur, de nombreux prisonniers de la Horde y étaient détenus.
  • publié le 2012-03-31 11:38:31 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La nuit était sombre ce soir là, Rayleigh se sentait l’âme conquérante. Il avait entrepris la dure tache de devenir ami avec les fils de Hodir.
    Cela n’était pas une tache aisée car une seule chose pouvait faire plaisir aux fils de Hodir à un point tel qu’ils accepteraient Rayleigh comme un compagnon, les reliques d’Ulduar. Ces talismans sacrés portés par les guerriers Vykruls lorsqu’ils partaient au combat afin d’être protégés par leurs puissants anciens.
  • publié le 2012-03-31 10:55:47 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    -"Reviens ici petit monstre.rends moi ce que tu m'as volé"
    Un marchand courrait apres un jeune troll agé d'environ 15 années qui portait dans ses bras deux miches de pain.
    le petit troll tourna au coin d'une rue et disparue sans laisser de traces laissant seulement le marchand qui une fois de plus c'etait fait avoir.
  • publié le 2012-03-31 10:53:52 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Sans arrêt les massives portes de saronite éructaient leur sombre engeance. Les guerriers squelettes, issus des nombreux Orcs, Humains et autres membres de l’Alliance et de la Horde tombés dans cette vallée glaciale, hurlants malgré l’absence de chair. Les accompagnants, brandissant d’énormes massues faites de troncs d’arbres plusieurs fois centenaires, les squelettes de géants des montagnes, certainement asservis par le Roi Liche de leur vivant et continuant à le servir dans la mort.
  • publié le 2012-03-31 10:51:54 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Eelons se sont regroupés à Baie du Butin à la demande de Perphélios pour entendre ce qu'il avait à dire. Les Eelons et Céons Romano, Marthar, Helkiorn, Darkelios, Waterhoof, Nikolos, Oniketsueki, Lekar et Ashwan ont donc suivi le Tempérant Rynique dans la jungle pour écouter sa prêche.
  • publié le 2012-03-31 10:48:24 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quelques jours étaient passés depuis que l'opération de transfert des quartiers de l'Ordre avaient été accomplie. Les poursuivants ennemis quadrillaient le désert de Tanaris pour retrouver les Eelons, aperçus à Gadgetzan pendant la dernière opération. Par chance, cette fausse piste avait fait gagner un temps précieux à l'Ordre Rynique.
  • publié le 2012-03-31 10:45:14 by
    L'ordre Rynique, World of Warcraft

    Perphélios se réveilla un soir d'hiver dans le cimetierre du Glas, dans les prairies de Tirisfall. A demi nu et ... mort. Ou plutôt Non-Mort. Le destin semblait lui avoir donné une seconde chance. En se retournant, Perphélios vit qu'il venait de se relever d'une tombe à son nom. C'était la sa seule indication sur son identité. De ses souvenirs de sa vie passée, il n'en avait aucun. Le mort vivant prit une dague de cérémonie qui traînait sur le sol de la crypte et remonta vers l'extérieur...
  • publié le 2012-03-31 10:35:52 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Il y a quelques soirs, nous avons décidé d'agir concrètement dans le cadre de la Conquête Rynique et pour enfin asseoir notre pouvoir sur les terres méridionales des Royaumes de l'Est. Ceci afin de contrôler les passages autour de Rochenoire.
  • publié le 2012-03-31 10:33:40 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des vivants, au sommet d'une montagne. La il, attend son ennemi de toujours: la mort par le sang.

    Azeroth où les empires s'entrochoquent et s'éffondrent,où les héros naissent à l'ombre d'oriflammes barbares. Azeroth, ou la fiereté d'un héritage culturel indicible et millénaire. Azeroth des secrets. Du pouvoir. De la mort. Azeroth du souvenir....
  • publié le 2012-03-31 10:32:36 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quitte à travailler et à se replonger dans les affaires conrantes, autant le faire dans un endroit paisible. Ainsi, Perphélios avait récupéré plusieurs caisses de documents et de parchemin et les avait fait transférer jusqu'en Nagrand grâce à certains Céons au dos suffisament costaud... chose que Perphélios n'aurait pu faire lui même.
  • publié le 2012-03-31 10:30:47 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Nylkarhyn devait en informer les Eelons, La noirceur avait pris possession de l’un d’entre eux et il fallait agir vite.
    Mais sans perdre de temps, il était néanmoins nécessaire de récupérer le plus d’information a ce sujet. Après trois jours de recherches acharnées, Elle se présenta au sanctuaire sous un jour nouveau
  • publié le 2012-03-31 10:26:53 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que le traître Worphogg se cachait après sa désertion de l'Ordre et son attaque envers les adeptes d'Ilusenthar, les alliés de l'Ordre Rynique du côté de l'Alliance, les Eelons et les Céons continuaient leur traque. Ils ne savaient cependant pas à qui se fier. Helkiorn s'était finalement rallié à l'Ordre Rynique et les gardes personnels de Protérion savaient qu'ils devaient retrouver le traître au plus vite.
  • publié le 2012-03-31 10:25:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Cela fait quelques jours que je suis de retour au sein du bataillon. Trop occupé par la découverte du nouveau continent, ils pensent juste que je m’étais enfuie, cela vaut mieux. Ce n’est qu’un retour temporaire, mes affaires sont déjà prêtes et emballées, dans deux jours, je ne serai plus là. Comme d’habitude, je vais entreprendre ce nouveau voyage seule, sans les prévenir. Certains d’entre eux ont bien trop de fierté ou bien trop de compassion, ils seraient capables de … Non, il ne faut pas qu’ils le sachent. Elle m’a bien prévenue à ce sujet…
  • publié le 2012-03-31 10:24:07 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La nuit tombait sur Azeroth en ce jour. Randalthor le grand guerrier tauren, Oniketsueki et Perphelios les ombres mouvantes, Ilyash la prêtresse trolle et le Sombre Augure sortaient du donjon d'Utgarde. Les écorcheurs de dragons qui vivaient et échafaudaient de machiavéliques plans dans ce donjons avaient été vaincus par les Eelons, la soirée s'annonçait belle.
  • publié le 2012-03-31 10:23:16 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Le Seigneur Protérion avait été clair face au marché de Naaljin le Trafiquant. Il ne pouvait lui accorder l'immunité qu'il cherchait mais peut être que l'appâter avec l'oeuf du Phénixx pouvait être une bonne idée. Ainsi, le nouvellement promu Ashwan en tant que Haut commandant mena les troupes de l'Ordre jusqu'à l'île de Quel Danas pour retrouver l'un de ces oeufs.
  • publié le 2012-03-31 10:20:48 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Lune Rouge, officiaient autrefois en Durotar, détroussant les voyageurs isolés, s’attaquant parfois aux convois. Ils avaient terrorisé Tranchecolline il y a quelques mois et certains de leurs raids venaient même aux portes de la Croisée. Composés d’orcs et de trolls déchus, accompagnés de gnolls, de furbolgs et de harpies bannis de leurs clans, ils comptaient même un nain et deux humaines dans leurs rangs, et bien sur des gobelins avides.
  • publié le 2012-03-31 10:15:12 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Un rêve….. Non cela ne se pouvait pas puisqu’il ressentait la douleur si intensément… Et pourtant il était persuadé de s’être allongé puis endormi quelques temps auparavant…. Mais si cela n’était bel et bien qu’un rêve, alors pourquoi les flammes qui lui léchaient le corps le faisaient-il tant souffrir... ?

    Puis il ouvrit les yeux et se réveilla… Il était là, allongé sur un lit dans l’auberge de Baie-du-Butin au même endroit que là où il s’était endormi. Il s’assit sur le bord du lit, se mit la tête dans les mains puis réfléchit au rêve qu’il venait de faire. Il avait l’impression de ressentir encore la douleur des brulures que lui causaient les flammes.