Dolvengur le croisé des embruns

Par Ilusenthar, créé le : 2012-07-18 23:57:11
et modifié la dernière fois le : 2013-04-01 14:28:15
L'Ordre Rynique, World of Warcraft La lumière. Intense, aveuglante. Et ce malaise. Si présent et enserrant le corps et l'âme. Mais quel était ce lieu ? Tout semblait étincelant et une odeur entremêlant poussière et embruns s'engouffra dans les poumons de l'elfe de sang. Dolvengur, peu à peu, se réveillait d'un long someil, d'un exil forcé au pays des songes, encore troublé par les visions fantasmagoriques de sa libération des griffes de son état comateux.

La lumière. Intense, aveuglante. Et ce malaise. Si présent et enserrant le corps et l'âme. Mais quel était ce lieu ? Tout semblait étincelant et une odeur entremêlant poussière et embruns s'engouffra dans les poumons de l'elfe de sang. Dolvengur, peu à peu, se réveillait d'un long someil, d'un exil forcé au pays des songes, encore troublé par les visions fantasmagoriques de sa libération des griffes de son état comateux.
Quand ses yeux se furent réhabitués à la lumière, Dolvengur fit un appel musculaire à chacun de ses membres. Il sentait encore ses bras et ses jambes. Faisant pivoter sa tête, il la plaqua contre une couche spartiate composée de draps maculés de sueur et un matelas de paille. Il s'apperçut alors que la lumière venait de l'extérieur. Il faisait jour et l'éclat du soleil levant emplissait cette vaste salle où il était alité. Doucement, Dolvengur tenta de se relever mais ne put juste que placer sa main sur son front, tentant de calmer la douleur qui l'empêchait de reprendre ses esprits.

Comment était il arrivé ici ? D'ailleurs où était ce cet "ici" ? Tentant de comprendre ce qui lui était arrivé, il observa la salle. Elle était composée d'un vaste dôme où étaient rangés de nombreuses étagères, des livres, quelques objets d'influence magique semblaient s'affairer au ménage et leur vision ne fit qu'agraver son mal : il était à Haut Soleil, dans sa patrie du Nord Azéroth, en plein territoire Elfe de Sang.

Quelque chose le surprit alors ... il avait été traîné ici, dans ce lieu qu'il avait combattu, de toute son âme, parmi les Croisés des Embruns. Et il n'était pas dans une haute geôle, prisonnier des tours de la cité de Quel Thalas. Il sentait l'air frais sur son visage et l'iode de la côte proche le revigorer. C'est alors qu'il se souvint de tout ... .

Dolvengur Pourpre-Soleil était un fier Haut Elfe. Né de l'union de Céléthar et d'Amanaëll, prêtresse de l'ordre des Cîmes Célestes, cet elfe qui allait sur ses 225 années était considéré comme un jeune fougueux. Ayant opté pour la voie sacrée contrairement aux souhaits de ses parents, le Paladin Dolvengur s'était engagé dans la lutte contre les Trolls des Monts du Nord en Altérac avant de ressentir une certaine ... divergeance vis à vis du pouvoir Haut Elfe.

Devenu Capitaine dans les escadrons de lutte contre les Trolls, Dolvengur se retrouva en première ligne lors de la première attaque du Fléau. Cependant, alors qu'il tentait de rentrer à Quel Thalas pour avertir les siens du danger qui allait s'abattre sur les Royaumes de l'Est et du Nord, Dolvengur fut retenu par l'Amiral Jillguenir. Celui-ci ne prit pas en compte les inquiétudes du jeune elfe. Il était certain que le Fléau était un problème pour Lordaeron seulement et que Dalaran ainsi que Quel Thalas pourraient sans problème contenir cette armée de morts désorganisés.

Mais il n'était pas le seul à être inquietté par le Fléau. Le Lieutenant Phéralion, Paladin également, s'opposa ouvertement à l'Amiral sur ce sujet et fut mis au arrêts pour mutinerie. Désireux d'agir pour prévenir son peuple, Dolvengur prit alors son épée et trancha la tête de l'Amiral, devant toute son escouade. Phéralion fut libéré mais une lutte s'instaura entre les mutins et les fidèles de l'Amiral. Le campement des Elfes fut ébranlé par une lutte fratricide qui fut stoppée à l'aube, par une attaque des Trolls.

Sachant que leur division les condamnaient à la défaite, Phéralion et Dolvengur emmenèrent leurs compagnons loin des combats et laissèrent les trolls massacrer les autres Elfes. Ce fut une épreuve très dure pour les Elfes survivants car ils n'eurent d'autre choix que de se cacher pour donner une chance à leur peuple de connaître la vérité sur le Fléau et sa puissance montante.

La vingtaine de survivants se cacha dans les montagnes et évita les patrouilles Trolls des Hinterlands. Mais une nuit ils se retrouvèrent confrontés à une Horde de morts vivants et se retrouvèrent acculés avec une escouade de trolls. Ensemble, les vivants combattirent les morts et Dolvengur se rappellait encore de cette alliance d'une nuit. Les deux troupes s'étaient séparées, elfes et trolls, sans verser leur sang.

Arrivés à Quel Thalas, il était déjà trop tard et Arthas avait déjà conquis les puits de lumière. Sylvanas était tombée et la fière cité Elfe n'était que ruines. Le sentiment de puissance des généraux elfes les avait mené à leur perte, et avait causé la mort de bon nombre de ses proches.

Les démons avaient ensuite pris le relais et Archimonde avait dévasté les derniers bastions de résistance. Dolvengur avait fui le Nord par bateau et trouvé refuge avec son mentor Phéralion dans le Sud, au large de la fôret des Pins Argentés. Là, ils avaient receuilli leurs proches et attendu l'heure de la vengeance. De là, Dolvengur avait développé une rage vis à vis des Pères Hauts Elfes qui avaient été étouffés par leur arrogance. Cependant, même après que l'annonce du renouveau des Elfes par Kael thas fut arrivé jusqu'à eux. Ils savaient que leur acte de mutinerie ne pourrait rester impunie.

Même malgré l'émergeance de cette mutation sociétale et du nouveau nom de leur peuple : les elfes de sang voulaient repartir d'une base saine. Les blessures d'avant guerre n'étaient encore que trop vivaces et il ne fallait sous aucun pretexte que les autorités apprennent l'identité de Dolvengur.

Ses derniers souvenir lui revinrent en mémoire. L'elfe de sang avait pris un bateau pour se rendre jusqu'à Orgrimaar. En effet, l'annonce de cette alliance entre les elfes et les peuples de la Horde offrait une possibilité de nouveau départ pour ces exclus comme Dolvengur. Il devait refaire sa vie au sein de cette faction fière et qui ne se fiait pas à une pseudo puissance magique. C'était sa chance mais son bateau avait été attaqué par les forces d'Hurlevent. Dolvengur était passé par dessus bord et il avait donc attérit jusqu'ici.

Il fallait partir d'ici au plus vite et sans se faire remarquer. Mais en reprennant ses forces, il allait tenter d'en savoir plus sur ses compagnons naufragés. En espérant qu'ils s'en soient tirés comme lui ... .Les pensées de Dolvengur furent troubliées par une pâle elfe de sang qui lui apportait un bol d'eau ainsi qu'un petit linge pour l'éponger. De le voir ainsi éveillé, elle laissa échaper un petit cri de surprise mais son flegme reprit le dessus.

Cette elfe se nommait Sélanir. Elle veillait sur Dolvengur depuis ces derniers jours et nuit et l'avait retrouvé échoué sur les rives ouest de Quel Thalas. Elle lui expliqua qu'elle n'avait retrouvé que lui, ainsi que quelques planches synonymes de naufrage. Ainsi, il était seul. Cependant, il avait toujours l'espoir que ses compagnons d'infortune s'en soient sortis.

L'elfe tenta de se lever mais Sélanir l'en empêcha, lui disant qu'il était encore trop tôt pour présumer autant de ses forces. Elle le recoucha malgré lui et quitta la bâtisse en lui annonçant qu'elle allait chercher le responsable du village afin de l'accueillir à sa sortie de coma.

Ce n'était pas une bonne chose. En effet, ce responsable pouvait très bien reconnaître Dolvengur et le dénoncer aux autorités. L'elfe était encore trop faible pour se battre mais pouvait au moins se lever. Sa tête lui tournait mais il posa un pied par terre, puis deux. Il se redressa en geignant et sortit au plus vite de la maison en se tenant les côtes et aux murs... .


Une fois dehors, Dolvengur se mit à la recherche d'équipement, d'une arme et de quelques frusques afin de se fondre dans la masse. Les elfes de sang étaient très nombreux dans les envirrons et quelques gardes de seconde zone offraient des quêtes aux plus volontaires. En échange de quelques petits travaux, les villageois offrirent à Dolvengur , sous son anonymat, de quoi se vêtir et combattre. Ainsi commença t'il à se remettre de ses blessures. Le maniement de l'épée semblait avoir bien des vertues !

En s'aventurant vers le sud, Dolvengur vit les restes de la cité de Lunargent. La partie Ouest avait été totalement ruinée et dans les décombres, Dolvengur combattit les déshérités, érant parmi les cendres et les débris. Seulement, le peuple elfe était en marche et déjà beaucoup de monde s'affairait dans les environs. C'est alors que Dolvengur fit une rencontre. Un elfe pirate du nom de Denterley. Il semblait très versé dans les chansons de piraterie et les insultes issues des cuites de rhum. Les deux elfes s'entretinrent quelques instants après avoir chatié un nain espion en ces lieux. Dolvengur demanda au pirate si il connaissait un endroit où se cacher, afin d'échapper aux gardes de Luneargent. Le pirate lui indiqua la cabane de "la grosse Kamine", apparement prostituée sur l'autre continent : Kalimdor. Celà tombait à pic car c'est justement là que voulait aller Dolvengur. Il demanda quelques informations encore à Denterley et acheta son silence. Les deux elfes se saluèrent et continuèrent leur chemin.

Par la suite, l'elfe fut amené à pénétrer dans la cité de Lunargent. Le côté Est avait été épargné et reconstruit en partie. Ainsi, Dolvengur passa incognito auprès des gardes et s'aventura dans les quartiers de la cité qui grouillaient de monde. Il y rencontra la Maison Cormaline et ses membres fascinants. Cependant, ces elfes étaient pris à partie par les pirates ! De grands Taureaux marchants sur deux pattes réclamaient déjà quelques contributions financières aux elfes. Dolvengur intervint et se rangea du côté de ses frères et soeurs. Les pirates décidèrent de s'installer tranquillement dans l'auberge et Dolvengur cru comprendre que ces "Tauren" comme ils s'appellaient, avaient même des noms : Gorg le Buffle, Saamaana et bien d'autres.

Quittant alors la cité, Dolvengur rencontra un elfe, seul, sur un banc. Il semblait désespéré et en recherche d'une aide. L'elfe s'avança vers son congénère et lui demande ce qu'il avait. Cet elfe au nom étrange demanda à Dolvengur si il pouvait récupérer quelques poils auprès de ces Taurens en ville afin de leur donner une bonne leçon. Dolvengur accepta et partit quérir ces poils. Il rejoignit les Taurens à l'auberge et se fit passer pour un serviteur en leur proposant à boire. Les Taurens refusèrent et alors Dolvengur fit mine de se retirer en faisant des révérances jusqu'à terre. Il en profita pour récupérer quelques poils de ces êtres immenses. Seulement il fut repéré !

Sautant du haut de l'escalier, Dolvengur prit la fuite et partit alors se cacher, laissant les pirates partir en monture aux quatre coins de la ville à sa recherche alors qu'il avait trouvé un coin sombre d'où les observer.

Calmement, Dolvengur quitta la cité de Luneargent et retrouva l'elfe toujours assis sur son banc. Cet elfe prit les poils et les plaça dans une fiole. D'après lui, ce sort devait provoquer quelques problèmes gastriques à ces Taurens. Les pauvres ... .

Cependant, l'elfe voulait donner une leçon à ces Pirates. Il attendit donc qu'ils le trouve et Dolvengur se cacha derrière quelques arbustes. Les pirates arrivèrent pour trouver l'elfe et il troqua sa vie contre une histoire. Les pirates acceptèrent de lui laisser la vie sauve pour cet affront mais seulement si l'histoire en vallait le coup. L'elfe leur expliqua que ce sort qu'il avait jeté grâce à ces poils, ne durait pas plus de quelques heures. C'est alors qu'il jeta la fiole par terre et le sort fut brisé. Il voulait leur montrer que malgré le fait que les elfes semblent faibles par rapport à la musculature Tauren, ils n'en étaient pas moins dangereux par leur ingéniosité et leur savoir. Les Taurens laissèrent alors la vie sauve à l'elfe et retinrent la leçon. Dolvengur de son côté, ccontint ses rires et fut rassuré de voir que l'elfe allait survivre. Il n'aurait pas à intervenir et reprit sa route ...Au fil des jours, Dolvengur reprit des forces. Il avait un objectif précis en tête, rejoindre les terres de Kalimdor pour enfin trouver la paix. Cependant, une rencontre le retint en ces terres : Yvei. Alors qu'il l'avait apperçu dans l'auberge près de la place du Bazar, Dolvengur ne pouvait oublier ce si charmant visage qui lui rappellait le temps de l'insouciance, sa jeunesse auprès de Luneargent avec ses proches, ses amis, sa famille.

Depuis quelques jours, il bravait ses interdits et se mettait en danger en entrant dans la cité elfique juste dans l'espoir d'appercevoir cette jeune elfe. Elle semblait être une prodige des arts magiques et sa beauté n'égalait que la douceur de sa voix.

C'est alors qu'il buvait son son verre d'Ambroisie des Pérégrins qu'il vit que cette jeune femme cachait une grande tristesse. Lors de ses haltes auprès de la maison Cornaline à Luneargent, elle ne cessait de se morfondre dans des pensées noires et nostalgiques. Cependant, le côté joli coeur de Dolvengur ne pouvait outrepasser sa fascination pour cette femme. Il n'osait pas l'aborder.

C'est ce soir, en sortant de l'auberge, qu'il tomba sur une patrouille dotée d'un golem d'arcanite. Dolvengur se mit sur ses gardes mais trop tard pour éviter les ennuis. Le patrouilleur l'avait repéré comme un ennemi du peuple. Les gardes se ruèrent vers lui et la course commença.

Dans la nuit berçant les elfes de Luneargent, dans certaines maisons, les orgies commençaient et les cris de délire et d'extase pouvaient s'entendre. En effet, Luneargent sous ses airs de cité d'or et d'argent, vouait un très grand respect des plaisirs charnels et les elfes n'étaient pas en reste. Derrière les voiles pourpres et satinés, les couples s'aimaient et s'enlaçaient. Et sur les toits de ces villes, Dolvengur courait pour échapper à la mort, poursuivi par les gardes.

Jusque là, il n'avait suffit que de quelques pirouettes pour passer les toits, mais là, le vide était grand entre la tour du marchand de flèches et le grand batîment de la guilde des mages. Haletant, Dolvengur chercha une alternative, un chemin de secours, une échapatoire à une mort certaine si il était capturé.

- Vous ! Ne bougez plus ! Lâchez votre épée et rendez vous ! firent les gardes de la cité, pointant leurs halebardes vers Dolvengur.

Jetant un regard derrière lui, l'elfe ne vit que le gouffre qui le séparait de la liberté. Mais peut être était il arrivé au bout du chemin. Comme pour cette elfe qu'il observait tous les soirs, il n'y avait plus d'avenir. Peut être devait il payer de sa vie pour ses choix, pour s'être engagé auprès des croisés, après avoir failli à sa mission de protection envers son peuple.

- Non ! hurla un garde en tendant un bras pour retenir Dolvengur.

Le vent caraissait ses longs cheveux roux. Finalement, se jeter dans le vide n'était pas si dur que celà. Repenssant à son passé, Dolvengur ferma ses yeux pour ne pas pleurer et se laissa emporter mais.... quelque chose n'allait pas. Il ne tombait pas , c'était une bourrasque qui lui faisait ressentir le froid de l'air remontant entre les bâtisses.

Il rouvrit les yeux et s'apperçut qu'il était dans une position étrange, à 45° au dessus du vide. Quelque chose le retenait au col de son paletot. Il sentit une étreinte macabre le saisir et qui le fit se retourner brusquement. Là il vit deux yeux luisants d'un vert inquiétant se fixer sur lui, une chevelure à demi tombante et qui laissait suggérer une blondeur d'antant. Son visage était ... cadavérique et terrifiant. Il avait face à lui un Réprouvé !

Les gardes s'étaient mis en position offensive et des renforts apparement arrivaient derrière eux. Le mort dévisagea Dolvengur qui esquissa une moue de dégoût devant la chair purulente de son "sauveur". Cependant, la dague une fois sortie du fourreau du mort vivant ne put que présager une mort plus douloureuse. A sa grande surprise, le réprouvé lâcha Dolvengur sur le toit du batiment et se retourna face aux gardes, prêt à attaquer.

- "Que voulez vous à cet elfe, gardes ?" fit le mort.
- "C'est un ennemi de notre cité Réprouvé ! Ceci ne vous regarde en rien ! Je vous ordonne de le laisser et de vous retirer." ordonna d'un ton fier l'officier en charge de la traque.

Le réprouvé lança un regard vers Dolvengur et lu dans ses yeux. Il n'y avait que de la crainte, de la peur, de la honte mais pas de mauvais sentiments. Il posa sa main décharnée sur l'elfe et les gardes saisirent plus fermement leurs armes.

Levant l'elfe à son niveau, il laissa échapper un petit rictus et lui dit :
- "Pourquoi pas après tout ..."
- "Pardon ? De quoi parlez vous ?" demanda Dolvengur avec inquiétude
- "Ne t'en fais pas je vais te sortir de là" répondit le réprouvé en donnant un violent coup de coude à l'efe et en le mettant sur son épaule alors qu'il recherchait son souffle.

- Halte ! Arrêtez vous ! firent les gardes.
Cependant, le réprouvé était déjà lancé et ses dagues virevoltaient entre ses adversaires, protégeant l'elfe des coups. Le réprouvé se fraya un chemin à travers les deux gardes en armure et s'arrêta à quelques mètres des renforts qui venaient juste d'atteindre le toit. Ils se retrouvaient à présent cernés par les gardes.

- "Mais que faites vous ? Laissez moi et fuyez !" fit Dolvengur d'une voix entrecoupée de pincements de douleur.
- "L'immortalité mon cher Elfe de sang, il faut la mériter" répondit le mort vivant en se lançant dans un frénétique sprint vers le bord du batiment.

Dolvengur se doutait de ce qu'allait faire le mort et ne put contenir un hurlement. Le réprouvé se fraya à nouveau un chemin entre les deux gardes et, à sa vitesse maximale , sauta au dessus du gouffre.... pour réattérir de l'autre côté, laissant les gardes bredouilles.

Le mort posa alors l'elfe à terre et lui tendit la main.
- "Je me nomme Perphélios Coeurargent, puissent les Ryns bénir notre rencontre Elfe de Sang"
- "P.... Perphélios ? ... Euh.... Oui pardonnez moi, je suis Dolvengur. Je vous dois la vie Réprouvé." répondit l'elfe encore sous le choc et en empoignant la froide main de Perphélios.

Se relevant et se dépoussiérant, il vit que Perphélios lui souriait. Inspectant ses membres et refaisant quelque peu sa coupe de cheveux, Dolvengur déclara à son compagnon.
- "Je suis touché que vous m'ayez aidé à m'échapper de ces gardes Perphélios mais je me demande ce que vous fasiez sur ce toit. N'etes vous pas un de ces voyeurs qui hantent les rues de Luneargent à la recherche de quelque spectacle peu chaste ?"
Perphélios éclata alors de rire et vit que l'humour de Dolvengur n'était pas sans être d'un certain style qu'il appréciait.
- "Un jour Dolvengur je vous parlerai de la libido des Réprouvés, vous verrez que le sujet est court, sans intérêt et avec peu de frasques."
- "C'est fort dommage Réprouvé, mais heureusement que vous étiez là. Que puis je faire pour vous en échange ?"
Perphélios tendit un tabard à Dolvengur et enfila le sien. Et alors que ces deux êtres enfilaient ces tissus représentant deux marteaux entrecroisés, Perphélios ajouta :

- "Bienvenue au Bataillon Céon". Quelques jours après son intégration au Bataillon, Dolvengur savait qu'il était temps à présent de retrouver sa place en ce monde. Son peuple avait souffert et sa cité balafrée exhibait ses entrailles, ruines protubérantes sortant de la poussière et des carcasses d'engins de siège du Fléau. Arthas paierait très cher cet outrage. Mais .... à bien y réfléchir.... qui était il pour oser réclamer vengence ? Lui qui n'avait fait que se mutiner, puis fuir pour échapper à la mort après sa traversée des Hinterlands.

Dolvengur avait du mal à être à l'aise à Lune d'argent. Perphélios avait réussi à lui accorder un laisser passer et avait négocié avec le Régent afin de laisser Dolvengur libre.

Il n'avait pas voulu comparaître face au Régent, remplaçant Kaël'thas Haut-soleil, ainsi qu'à tous les généraux Elfes. Accusé de trahison, il risquait la mort et avait bien pensé à fuir vers Cabestan, cette échapatoire que lui avait conseillé ce pirate peu après son naufrage sur la côte Nord. Mais Perphélios savait être convaincant. Le réprouvé lui avait demandé d'affronter ses actes, de les assumer, pour mieux rebâtir autour de lui. Une sorte de nouveau départ que l'ancien scribe, lui, n'avait atteint que par la mort. Dolvengur sentait que ce roublard de Perphélios, avait des connaissances bien placées, chez les Orcs et la cité de Fossoyeuse, qui d'après lui se trouvait sous les ruines de Lordaeron.

Ainsi Dolvengur avait été jugé par ses pairs, et condamné et servir les intérêts de la Horde associée à Lune d'argent. Le Bataillon serait donc son carcan, car il ne pouvait être réintégré parmi les troupes Elfiques. A la fois banni et mis en surveillance au sein du Bataillon. C'était sa chance donc, une sorte de mise à l'épreuve. Cela aurait pu être bien pire. Mais il sentait que le pardon de ses actes n'était pas obtenu, les soldats de Lune d'argent le surveillaient de près quand il rentrait dans les murs de cette capitale. Mais il y faisait abstraction, en se concentrant sur ce qu'il pouvait apporter aux siens, et à ses nouveaux compagnons du Bataillon.

Tout d'abord, il fut hébergé chez un vieil ami, maître des écuries du Sud de Lune d'argent. Grâce à cet ami, muet de naissance, il put dormir au chaud et reprendre des forces. Perphélios venait lui rendre visite de temps à autres et celui ci lui enseigna un grand savoir. Il nommait cela : la Conscience Rynique.

Le vieux réprouvé avait accumulé un savoir intarissable et se perdait parfois dans ses conversations sans fin, semblant parler pour lui même devant son exaltation envers ceux qu'il appellait les Ryns.

Ces êtres semblaient avoir une grande importance pour l'avenir de ce monde et la philosophie qu'ils enseignaient permettait de mieux entrevoir le sens profond de l'Existance, la place de chacun dans ce monde.

Peu à peu, le savoir de Perphélios se distilla dans l'esprit de l'Elfe, qui reprit également des forces .... spirituelles. Dolvengur était de nouveau prêt à reprendre en main son destin.

Il prit sa première mission qui s'avéra être également une étape importante pour lui : les Trolls sauvages du sud devaient être contenus et leurs exactions stopées. Ainsi, Dolvengur se retrouva à combattre ses vieux ennemis Trolls.

Mais c'était différent à présent. Il n'avait plus le même aplomb, la même froideur à les combattre. Ils les observaient et voyait en eux la place qu'ils avaient eu aussi en ce monde. Ni pitié ni haine, mais il devait agir pour protéger les siens, et eux agissaient pour la même raison. La guerre était elle toujours un tel suplice ? Infliger à l'autre une blessure pire que celle recue ? Seul le destin devait décider du vainqueur et en attendant, Dolvengur avait son rôle à jouer, dans ce camp.

Peu à peu ses gestes revinrent et ils trouva dans le camp troll une nouvelle vigueur, ainsi qu'un nouvel équipement ! Lorsqu'il eut réussi sa mission, il retourna auprès de Lune d'argent et on lui remit sans ménagement un équipement supplémentaire.

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2012-07-19 23:32:38 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Compagnons, j'ai vu par vos yeux ce qui s'est passé hier ...


    Ainsi Perphélios avait demandé à vous voir pour tenter de vous embarquer dans une aventure pour le moins .... séditieuse ! Mais le vieux Scribe a été induit en erreur ... . Vous le comprendrez par la suite.
  • publié le 2012-07-19 23:31:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que l'Ordre continuait son combat contre l'Alliance et les ennemis d'Azeroth, tout en préservant l'équilibre entre les forces de ce monde, un allié inattendu fit soudain son apparition. Perphélios recevait depuis plusieurs semaines des missives provenant d'Hurlevent, signées par un informateur inconnu et qui pourtant révélait des informations sur les mouvements de troupes ennemies et diverses données capitales au combat des Eelons.
  • publié le 2012-07-19 00:09:58 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ysirielle, l'air maussade, ce qui est plutôt inhabituel pour la jeune elfe, s'approche lentement de son bureau. Elle effleure, pensive, une plume dont la pointe est encore tachée d'encre sechée. Celle-ci ne semble pas avoir servi depuis bien longtemps. Ysirielle s'assoit délicatement sur sa chaise recouverte de velours rouge et fixe longuement une feuille de parchemin vierge de toute écriture.
  • publié le 2012-07-19 00:08:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'Ordre avait été donné par le Seigneur Protérion en personne : il lui fallait à présent récupérer l'Unmas (l'âme) de grands dragons. Les raisons de cette chasse draconique étaient encore réservées au Seigneur Rynique, mais déjà l'ancien Haut Général Relgarok avait été chargé de cette mission et doté d'un pouvoir de capture d'Unmas. C'était un gage de confiance envers l'orc, Relgarok le savait.
  • publié le 2012-07-19 00:05:29 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La lumière du soleil se reflétant sur le bras de mer calme semblait aveugler toutes les créatures alentours. Elle était cependant la seule menace de cette belle journée. Pas une révolte ennemie à l'horizon, pas d'invasions exhaustive, pas de chants de guerre autre que ceux des Trolls qui s'entraînaient au fond du camp. Mais malgré ce calme, ce jour-là, le regard de Draszil se fixait sans cesse sur le grand portail dont tous pouvaient apercevoir les contours, loin dans les hauteurs de Seradane. La porte vers le cauchemar ne luisait pas, mais d'étranges dragons à demi humanoïdes avaient été repérés alentour.
  • publié le 2012-07-19 00:05:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Dans la cave d'une auberge de Brill

    Marthar avait réuni quelques Eelons ainsi qu'Ersixe dans le but de parler de la situation d'Helkiorn. En effet le maitre d'arme Réprouvé, et ancien professeur de Lorkarnor, avait une allégeance assez variable. Helkiorn était un sergent instructeur au sein de la septième légion du temps ou il n'était pas atteint de la non vie, encore très attaché à cette part de lui même et dégouté par certains acte perpétré par la Horde Helkiorn érait sans but dans les égouts de Fossoyeuse. Perphélios, Ilyash et Ersixe, plus tard ce groupe fut rejoind par le druide Erache, se dirigait vers le quartier des mages.
  • publié le 2012-07-19 00:04:19 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Gurukk, un des meilleurs officiers des Traqueurs de l'Ombre et héros de la troisième guerre, avait été envoyé espionner le Roi Liche en Norfendre par son chef Liadonnemes.
    Voila des mois que sa discrète expédition chargé de lui, un autre orc et d'un gobelin aux commandes du petit zeppelin faisait voile vers la couronne de glace.
    En survolant le continent et la Désolation des dragons, il fut horrifié à la vue du nombre de morts vivants que possédais le Roi Liche.
    Un jour après, il se retrouvait près de la fameuse couronne de glace mais à son grand regret, une wyrm des glaces les attaqua et le zeppelin se retrouva très vite au sol, les seules informations dont il ait le souvenir est cet immense trône de glace et le seigneur des chevaliers de la mort assoupis.

    A son réveil, Gurukk n'était plus là...
  • publié le 2012-07-19 00:02:49 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Le jour ou il est arrivé.

    Certains de vous s’en souviennent peut-être. Il est venu en Orneval directement des Terres des Elfes, là haut, loin au nord-est, depuis Quel’Thalas. Il y avait séjourné deux ans après sa formation, vivant le plus simplement possible, rendant service tant que son pouvoir chamanique le lui permettait. Au cours du troisième mois de sa présence, il avait fait connaissance avec une Elfe paraissant jeune mais loin de l’être, qui s’était échappée de l’emprise qu’Illidan exerçait sur le protecteur de son peuple, Kael’Thas Haut-Soleil.
  • publié le 2012-07-19 00:02:25 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'opération s'est déroulée quasiment sans interférences et j'ai été tout a fait étonné par l'imagination stratégique de mes capitaines. Cela sera consigné dans mes notes personnelles.

    Nous avons regroupé les Eelons au quartier général du Bataillon. Comme prévu Dolvengur a déployé les troupes Céoniques restantes aux alentours pour préserver la sécurité du quartier général d'Orneval. Personne d'extérieur ne devait pouvoir menacer le secret de notre destination et pour cela, je m'assurais du cloisonnement des données.


    Après un premier briefing alors que les Capitaines Blardock et Zenoar assuraient la sécurité des lieux, les Eelons furent séparés en deux groupes, le premier devant s'occuper de la Caravane, les second formeraient l'escouade "Bouclier", qui protégerait donc la Caravane.
  • publié le 2012-07-19 00:01:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, nous avons commencé à enquêter à Lune d'argent avec Mardamak. Notre mission, découvrir la source de certaines rumeurs visant à discréditer l'Ordre Rynique dans cette cité, que nous avons toujours protégé même du temps du Bataillon.

    Ainsi, j'ai pu me rendre dans quelques coins d'affluence avec l'Initié Mardamak, avec les conseils avisés de Malakanys, Ashwan et du Duc Séphidor. Nous y avons établi un accord avec un dénommé Saphïr, serveur à l'auberge du Lotus pourpre (à l'entrée de la ville). Il écoutera pour nous si des rumeurs viennent à traîner par son établissement.
  • publié le 2012-07-18 23:57:56 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Angrathar, portail du courroux.

    Il faisait froid ce matin là, beaucoup plus froid que d'habitude, quand Draszil trébucha, effrayée par la vision que la Reine Dragon venait de lui envoyer. Certes, en survolant cet endroit pour la première fois, la jeune Taurène s'était bien doutée qu'il s'agissait d'un champ de bataille. Elle avait également compris par les cris des soldats qui s'enfuyaient encore que la défaite était toute récente. Oui, une défaite, mais quel camp avait bien pu gagner si les cadavres alentour étaient à la fois humains et orcs... Des guerriers de la Horde et de l'Alliance gisaient derrière la Reine Dragon qui ne montrait en rien l'inquiétude qui bouillonnait en son sein. La jeune Taurène ne tarda pas à comprendre. Les réprouvés... Que cherchaient-ils donc en agissant de la sorte ? Se venger de quoi ? Elle ne connaissait que trop bien la triste histoire de Sylvanas, cependant des doutes naissaient en elle.
  • publié le 2012-07-18 23:57:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La lumière. Intense, aveuglante. Et ce malaise. Si présent et enserrant le corps et l'âme. Mais quel était ce lieu ? Tout semblait étincelant et une odeur entremêlant poussière et embruns s'engouffra dans les poumons de l'elfe de sang. Dolvengur, peu à peu, se réveillait d'un long someil, d'un exil forcé au pays des songes, encore troublé par les visions fantasmagoriques de sa libération des griffes de son état comateux.
  • publié le 2012-07-18 23:56:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Encore une fois, Gromta, le jeune et impétueux troll guerrier, avait disparu. Cela faisait a peine deux mois qu'il était sorti de sa retraite pour combattre au nom des Ryns. Il était revenu d'un endroit qu'il était le seul à connaitre alors que tous pensaient ne plus le revoir, et très rapidement il s'était remis à l'entrainement. Ses progrès avaient été impressionnants, et très rapidement il avait été capable de rivaliser avec les Céons les plus aguerris, bien qu'il soit toujours, de par son manque d'expérience, plus faible qu'eux. Et puis le Roi-Liche avait lancé son attaque, et tout avait changé. Gromta s'était lancé à corps perdu dans la bataille, sans se soucier de lui-même ou des autres. Très vite, il avait perdu le sens des réalités, attaquant des adversaires bien plus puissant que lui, et ne survivant que grâce à la protection des ancêtres. Mais nul ne peut défier la mort en permanence sans en subir les conséquences...
  • publié le 2012-07-18 23:55:21 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que le Cataclysme qui avait frappé Azeroth laissait encore béantes les blessures de l'attaque inattendue de Deathwing, l'Ordre Rynique avait finalement réussi à se débarrasser de son lien avec les Ryns. Ashwan a finalement pris la décision de remettre le destin de l'ordre à Ilyash, la prêtresse de l'ordre, qui semble avoir un solide plan contre le dragon et pour protéger définitivement les peuples d'Azeroth de sa menace. Il restait fort à faire aux anciens Eelons et Céons pour se trouver un nouveau destin, sans les ryns et alors que leur influence était à rebâtir. Quel allait être les prochaines actions de l'Ordre ?
  • publié le 2012-07-18 23:54:48 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Loin dans les contrées de Kalimdor, là où la nature a su garder ses droits, où les morsures des machines gobelines n’ont pas défiguré forets et paysages, un peuple pacifique et soucieux de protéger ce que lui offre la Terre-Mère, se meurt …

    C’est dans un petit village au cœur des plaines verdoyantes de Mulgore, de vache et de boeuf inconnu, que le Tauren « Demandred » vît le jour en meuglant son arrivée en ce monde.
  • publié le 2012-07-18 23:54:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La petite soirée d'hier a je pense fait le plus grand bien aux Eelons. La perte récente de Velderan, dont mes derniers rapports taisent toujours le sort, accumulée à la dernière mission éprouvante des Caravaniers, a beaucoup affecté les corps et les esprits.

    Ainsi, répondant à la curiosité de plusieurs de mes Hérauts et Capitaines, j'avais décidé d'organiser une soirée de détente, au calme et pour que les Eelons puissent prendre un peu de repos avant l'expédition de ce soir, et celle de vendredi à Tanaris... .
  • publié le 2012-07-18 23:53:45 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La Conquête de Kalimdor avait commencé, les Eelons et les Céons s'étaient réunis il y a quelques jours pour commencer leur marche vers Un Goro depuis la capitale de la Horde : Orgrimaar.

    Ainsi, le Seigneur Protérion avait arrangé les affaires de l'ordre auprès de Thrall lui même, l'Ordre Rynique avait donc carte blanche pour protéger les terres délaissées par les troupes actuellement en guerres dans le Norfendre. Alors qu'il établissaient leur stratégie dans la salle du trône et sous le regard de Thrall le chef de guerre Orc, les membres de l'Ordre furent rejoints par quelque smercenaires, dont un dénommé Gakork.
  • publié le 2012-07-18 23:53:07 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Peu après la refondation de l'Ordre, Gromta, insuflé par la Conscience Rynique, prit l'initiative d'organiser une expédition avec les Eelons au coeur du magma, sous le terrible mont Blackrock.

    Ainsi, plusieurs profanes, Eelons et mercenaires répondirent présents, comme Nahliel, Hurook, Thalos, Perphélios, Egwène, Malakanys et Blardock. Ils s'engoufrèrent dans les passages aux murs rougis par la chaleur, ouvrant le passage en renvoyant les élémentaires de feu et créatures effrayantes jusqu'aux prisons d'Althar qu'ils n'auaient jamais du quitter.
  • publié le 2012-07-18 23:52:26 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Lors de l’invasion de Lune d’Argent par le Fléau, Nylkarhyn et Nalkyrhan, encore enfants, virent les morts-vivants tuer leurs parents sous leurs yeux. Ayant jurés de se venger, l’une pris la voie sacrée des paladins, et l’autre la voie bénie des prêtres. Depuis, formant un duo exceptionnellement efficace, ils n’ont cesse de gagner force et dextérité afin de se venger du terrible Roi-Liche.
  • publié le 2012-07-18 23:51:20 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Message officiel (adresse à tous les Eelons et leurs alliés ) : Amis de l'Ordre Rynique. Ensemble nous défendons les peuples de la Horde. Contre le Fléau et Arthas d'une part, contre l'Alliance quand il le faut. Mais les ennemis et les sombres présages s'amoncèlent face à nos destinées communes. Il est temps de mettre fin à ces errements.
  • publié le 2012-07-18 23:50:40 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Retrouvez les chroniques de Cassidie Melanore, elfe mage du Bataillon des Hottocéons.
  • publié le 2012-07-18 23:49:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Cela faisait maintenant plusieurs mois que le Chevalier Dolvengur Aubepourpre, protecteur de l'Ordre Rynique et serviteur du Seigneur Rynique, n'avait pas honoré le domaine de sa présence. Dans cet automne éternel baignant les terres entourant Lune d'argent, capitale elfique, les feuilles recouvraient les notes prises par Dolvengur. Le chevalier de sang avait explicitement demandé à ses gens de laisser les choses en l'état, car la nature reprendrait ses lois ici si son expédition devait ne jamais revenir.

    Le Haut Général Velderan passait parfois dans ce domaine que lui avait confié celui qui l'avait adoubé, il y a plusieurs mois de cela, lors de la fête du Domaine Aubepourpre. C'était là les seuls pas qui venaient fouler la tiédeur de la terre de ce domaine. L'air y était bon, le vent balayait les feuilles amoncelées et les faisaient crisser sur le sol de marbre.
  • publié le 2012-07-18 23:48:11 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    - « Salut l’ancien, je te sers la même chose que d’habitude ? »demanda le tavernier .
    - « Oui, la même, Morag. » Répondis-je.

    C’est pas faux, je commence à avoir mes habitudes ici. Enfin, depuis le temps… C’est vrai, je suis plus vieux que bien de mes camarades de la Horde. Ah j’allais oublier, au moins l’état civil… Je m’appelle Blardock, et je suis démoniste. Non, n’ayez pas peur, je ne complote pas pour faire assassiner notre Chef de guerre, et non, je n’ai aucun lien avec le Conseil des Ombres. Voilà, vous êtes rassuré ? En même temps, vous n’êtes pas obligé de me croire …
    Je vais vous conter mon histoire, ainsi vous comprendrez.
  • publié le 2012-07-18 23:47:46 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, beaucoup d'Eelons se sont retrouvés à Orgrimaar pour poursuivre leur effort dans le but de redonner à l'Ordre Rynique un honneur perdu auprès de la Horde. L'affaire qui avait vu Dolvengur être piégé par un certain Vanagal avait entraîné une série d'évènements qui apparement provenait de Lune d'argent.
  • publié le 2012-07-18 23:47:10 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Un soir, a la taverne de Bois-Brise, apres une longue journee de combat, les céons se detendaient un peu en mangeant et buvant et en discutant de tout et de rien (surtout de rien d'ailleurs^^).
    C'est ce soir la que certains purent entendre Ashwan conter son histoire a quelques camarades aussi saouls que lui.
  • publié le 2012-07-18 23:46:22 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Il y a de cela 7 ans déjà (j'allais sur mes 11 ans), je me nommais Ashëlis Silverleaf, Fille de Anäriela Silverleaf (Grande Prêtresse des Elfes de la Nuit).Je parcourais les contrée Darnassiennes quand ma mère voulut m'apprendre à me défendre moi-même. Elle me demanda donc: "Quelle métier voudrais-tu faire plus tard?".Je lui répondis bien évidemment que je voulais devenir une adepte de la lumière. Elle me donna le jour de mes 11 ans une épée superbe taillée en argent massif d'une beauté éclatante.
  • publié le 2012-07-18 23:45:31 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Dolvengur était autrefois un soldat appartenant au Bataillon des Embruns, une troupe envoyée par Lune d'argent dans les terres du sud ... les Hinterlands. Leur but était de réduire les forces Trolles de la région, pour protéger les terres ancestrales habitées par les elfes. C'était cependant il y a bien des années .... bien avant l'arrivée du Fléau.
  • publié le 2012-07-18 23:45:04 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier soir, à l'approche du crépuscule, une petite escouade d'Eelons (les fiers défenseurs de l'Ordre Rynique) se sont regroupés à Orgrimaar. Ayant quitté Raz du Néant pour cette mission, j'emportais avec moi quelques déguisements afin de n'être point reconnu pendant la soirée. Je conseillais à mes compagnons d'en faire de même.

    Les courageux Lekar, Relgarok, Demandred et plus tard Demandred et Onikage, répondirent présent à cet appel et l'opération Cocatrix fut ainsi commencée.
  • publié le 2012-07-18 23:44:39 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ainsi ils m'ont fait venir sur Azeroth, ce monde en proie à la guerre et aux tentations de la puissance destructrice.... Hum .... une belle toile sur laquelle je pourrais dessiner ma vision au nom des miens.
    Mon corps ? Oh celui d'une femme, encore. Il faut croire que ceux de mon genre sont comme enchaînés aux mythes sexués, mais si les croyances me virent femelle alors qu'il en soit ainsi.
  • publié le 2012-07-18 23:43:27 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Prisonnière .... comment ont ils osé ! Ces chiens qui n'ont pas honte de s'attribuer le nom illustre des Eelons ! Comment ? L'Oracle d'Althar .... il aurait du mieux faire son travail. L'utilisation de Toxghon était peut être un peu trop précipitée. Frapper le vieux réprouvé sera plus dur désormais.... mais quand il tombera, nous pourons enfin relever le véritable Consortium !
  • publié le 2012-07-18 23:40:20 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Des informations...Encore et toujours plus d'informations...Rayleigh etait fatigué de devoir toujours trouver plus d'informations....
    Suite a leur victoire sur Hakkar dans son antre, Rayleigh etait ressorti avec une missive signée de la main de Zul'Jin.
    Ecrite dans un dialècte qui lui était inconnu, il avait été obligé de trouver de l'aide auprès d'autres personnes afin de la décrypter.
  • publié le 2012-07-18 23:39:53 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Eelons et les Céons, sous le commandement de Relgarok et par la volonté du Seigneur Protérion, se sont aventurés dans le repaire de l'Aile noire et ont commencé à abattre les ennemis de l'ordre. Malgré les nombreux pièges ( et bugs ^^), l'Ordre a pu retrancher l'ennemi autour de Néfarian et l'expédition continuera dans deux lunes (mardi).
  • publié le 2012-07-18 23:36:23 by
    Ordre Rynique

    Cette aventure prend place à la fin de l'ère Protérion, alors qu'Hérèkiath semblait semer de plus en plus d'indices sur ses origines et son influence. Les Eelons s'infiltrèrent dans les temples de Gundrak pour découvrir des réponses à ces mystères.
  • publié le 2012-03-31 12:08:26 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Pendant cette soirée le tout nouveau Seigneur de l'Ordre Ashwan et son vieil ami, mentor et futur conseillé Perphelios Coeurargent, ont passé un long moment à discuter des événements récents et à venir.
    La tâche qui l'attendait était aussi difficile que surprenante, mais c'était désormais et jusqu'a nouvel ordre Sa charge.
  • publié le 2012-03-31 12:06:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les cris d’agonies des milliers de victimes se faisaient entendre constamment. Le vent glacial s’engouffrait dans les couloirs où se formait une épaisse couche de glace sur les murs. Les goules et autres abominations de la nature déambulaient dans ceux-ci sans véritable destination.
  • publié le 2012-03-31 12:05:09 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Hier au soir, les Eelons et les Céons se rejoignirent pour tenter de combattre Néfarian et ainsi de poursuivre l'effort de conquête Rynique. Cependant, un noir sortilège les empêcha de continuer. Les énergies semblaient provenir de très loin et portaient la marque du Prince Malchézaar. Ersixe, présentie pour devenir la nouvelle Gouverneur de Cabestan, avait déjà fait une expédition au donjon d'Ombrecroc avec une jeune Céone nommée Gathanga. Elle y avait découvert la même influence.
  • publié le 2012-03-31 12:01:44 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Notre conquête a commencé comme prévu ! Hier au soir Relgarok, Pusan, Marthar, Helkiorn, Lorkarnor, Morphée, Korios et d'autres serviteurs se sont regroupés autour de notre nouveau Trône de Lordaeron. Les discussions et les curieux étaient nombreux. Ils assistèrent à la levée de nos troupes, pour la gloire, la conquête, l'équilibre et une unité et une paix retrouvée pour les peuples d'Azeroth.
  • publié le 2012-03-31 11:55:44 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft


    "- Thalos ! Thalos ! Réveille toi !
    - Hum ... Que se passe t-il Dunke ?
    - Les Kolkars se sont mis en marche, ils attaquent les villages !
    - Par ma barbe, il faut réunir au plus vite les généraux !
    - C'est eux qui m'ont envoyé te chercher ... tu est déjà en retard à la réunion dépêche toi."
  • publié le 2012-03-31 11:51:03 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Depuis combien de temps était il dans cette cellule ? En se tenant la tête et en tentant d'atténuer la douleur, Ilusenthar se redressa doucement. Il connaissait bien cet endroit, oui, la Prison de Stormwind ! Voilà qu'il passait d'une prison à l'autre alors après les geôles d'Orgrimaar. Curieuse ironie du sort ... .
    Comme il s'approchait des barreaux de sa cellule, un maton surgit par surprise comme si il l'observait depuis le début, au coin du couloir.
  • publié le 2012-03-31 11:48:51 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    L'oracle de l'imagination, Ilusenthar d'après les aruspices, était porté manquant dans les rangs de nos sympathisants du côté de l'Alliance. Cependant, nous avions besoin de le faire revenir à la raison pour que l'équilibre puisse se faire.
  • publié le 2012-03-31 11:46:34 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Une forme sombre entre dans la forteresse du Bataillon, l'air fatigué, prêtant peu attention à la poussière qui semble s'être accumulé ici, aux papiers qui trainent, abandonnés dans le déménagement, aux quelques épées rouillées appuyées au mur, derniers vestiges de la rigueur militaire qu'était le Bataillon des Hottoceons. Voilà longtemps qu'il n'a pas revu ses compagnons, et malgré ses visions, il est passé à côté de bien des évènements. Cependant, ce qui se passait dans sa propre vie avait bien de quoi l'occuper suffisament.
  • publié le 2012-03-31 11:45:27 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les tambours de guerre résonnant sur les champs de bataille ont rythmé la vie de la famille Darm du clan Warsong. Releg et son fils Morlug franchirent la porte des ténèbres et menèrent leur famille sur Azeroth en suivant leur bien aimé chef Grom Hellscream. Au fil des combat contre l’Alliance les rangs de la famille Darm diminuèrent de façon importante, Releg lui-même mourut, non sans avoir bravement lutté, lors d’une charge de chevalier humain non loin de Menethil. Apres la trahison de Gul’dan, le cour de la guerre s’inversa et les clans orcs furent impitoyablement traqué par l’Alliance. Malgré d’immenses pertes le clan Warsong parvint à échapper à l’internement en se réfugiant dans les profondes forets et les grottes obscures. C’est dans ces grottes que Morlug, le dernier représentant de la famille Darm, et sa compagne Ria se réfugièrent pour et que naquirent les frères jumeaux Relgarok et Relgorak. La vie était dure, les humains capturaient ou abattaient tous les orcs qu’ils rencontraient.
  • publié le 2012-03-31 11:42:14 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quelques jours avant la fondation de l'Ordre Rynique, une audience avait été accordée par Thrall, le Seigneur de guerre de la Horde, à son vieil ami Perphélios. Le réprouvé se rappellait encore parfaitement de leur première rencontre, lorsque celui qui deviendrait plus tart le Seigneur Rynique n'était encore qu'un réprouvé fraîchement sorti de la tombe.
  • publié le 2012-03-31 11:39:30 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Une féroce bataille faisait rage devant les portes de la cité humaine d'Hurlevent. Les troupes de la Horde assaillaient la ville. Orcs, Trolls et Taurens lançaient des vagues d'attaques sur les remparts de la cité. Les guerriers fendaient l'air de leurs lames, mages et démonistes faisaient pleuvoir leurs sorts sur l'ennemi et les druides et prêtres s'occupaient des blessés. Leur but était de parvenir au centre de la cité la où se trouvait la prison d'Hurlevent. D'après un informateur, de nombreux prisonniers de la Horde y étaient détenus.
  • publié le 2012-03-31 11:38:31 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La nuit était sombre ce soir là, Rayleigh se sentait l’âme conquérante. Il avait entrepris la dure tache de devenir ami avec les fils de Hodir.
    Cela n’était pas une tache aisée car une seule chose pouvait faire plaisir aux fils de Hodir à un point tel qu’ils accepteraient Rayleigh comme un compagnon, les reliques d’Ulduar. Ces talismans sacrés portés par les guerriers Vykruls lorsqu’ils partaient au combat afin d’être protégés par leurs puissants anciens.
  • publié le 2012-03-31 10:55:47 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    -"Reviens ici petit monstre.rends moi ce que tu m'as volé"
    Un marchand courrait apres un jeune troll agé d'environ 15 années qui portait dans ses bras deux miches de pain.
    le petit troll tourna au coin d'une rue et disparue sans laisser de traces laissant seulement le marchand qui une fois de plus c'etait fait avoir.
  • publié le 2012-03-31 10:53:52 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Sans arrêt les massives portes de saronite éructaient leur sombre engeance. Les guerriers squelettes, issus des nombreux Orcs, Humains et autres membres de l’Alliance et de la Horde tombés dans cette vallée glaciale, hurlants malgré l’absence de chair. Les accompagnants, brandissant d’énormes massues faites de troncs d’arbres plusieurs fois centenaires, les squelettes de géants des montagnes, certainement asservis par le Roi Liche de leur vivant et continuant à le servir dans la mort.
  • publié le 2012-03-31 10:51:54 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Eelons se sont regroupés à Baie du Butin à la demande de Perphélios pour entendre ce qu'il avait à dire. Les Eelons et Céons Romano, Marthar, Helkiorn, Darkelios, Waterhoof, Nikolos, Oniketsueki, Lekar et Ashwan ont donc suivi le Tempérant Rynique dans la jungle pour écouter sa prêche.
  • publié le 2012-03-31 10:48:24 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quelques jours étaient passés depuis que l'opération de transfert des quartiers de l'Ordre avaient été accomplie. Les poursuivants ennemis quadrillaient le désert de Tanaris pour retrouver les Eelons, aperçus à Gadgetzan pendant la dernière opération. Par chance, cette fausse piste avait fait gagner un temps précieux à l'Ordre Rynique.
  • publié le 2012-03-31 10:45:14 by
    L'ordre Rynique, World of Warcraft

    Perphélios se réveilla un soir d'hiver dans le cimetierre du Glas, dans les prairies de Tirisfall. A demi nu et ... mort. Ou plutôt Non-Mort. Le destin semblait lui avoir donné une seconde chance. En se retournant, Perphélios vit qu'il venait de se relever d'une tombe à son nom. C'était la sa seule indication sur son identité. De ses souvenirs de sa vie passée, il n'en avait aucun. Le mort vivant prit une dague de cérémonie qui traînait sur le sol de la crypte et remonta vers l'extérieur...
  • publié le 2012-03-31 10:35:52 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Il y a quelques soirs, nous avons décidé d'agir concrètement dans le cadre de la Conquête Rynique et pour enfin asseoir notre pouvoir sur les terres méridionales des Royaumes de l'Est. Ceci afin de contrôler les passages autour de Rochenoire.
  • publié le 2012-03-31 10:33:40 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des vivants, au sommet d'une montagne. La il, attend son ennemi de toujours: la mort par le sang.

    Azeroth où les empires s'entrochoquent et s'éffondrent,où les héros naissent à l'ombre d'oriflammes barbares. Azeroth, ou la fiereté d'un héritage culturel indicible et millénaire. Azeroth des secrets. Du pouvoir. De la mort. Azeroth du souvenir....
  • publié le 2012-03-31 10:32:36 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Quitte à travailler et à se replonger dans les affaires conrantes, autant le faire dans un endroit paisible. Ainsi, Perphélios avait récupéré plusieurs caisses de documents et de parchemin et les avait fait transférer jusqu'en Nagrand grâce à certains Céons au dos suffisament costaud... chose que Perphélios n'aurait pu faire lui même.
  • publié le 2012-03-31 10:30:47 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Nylkarhyn devait en informer les Eelons, La noirceur avait pris possession de l’un d’entre eux et il fallait agir vite.
    Mais sans perdre de temps, il était néanmoins nécessaire de récupérer le plus d’information a ce sujet. Après trois jours de recherches acharnées, Elle se présenta au sanctuaire sous un jour nouveau
  • publié le 2012-03-31 10:26:53 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Alors que le traître Worphogg se cachait après sa désertion de l'Ordre et son attaque envers les adeptes d'Ilusenthar, les alliés de l'Ordre Rynique du côté de l'Alliance, les Eelons et les Céons continuaient leur traque. Ils ne savaient cependant pas à qui se fier. Helkiorn s'était finalement rallié à l'Ordre Rynique et les gardes personnels de Protérion savaient qu'ils devaient retrouver le traître au plus vite.
  • publié le 2012-03-31 10:25:00 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Cela fait quelques jours que je suis de retour au sein du bataillon. Trop occupé par la découverte du nouveau continent, ils pensent juste que je m’étais enfuie, cela vaut mieux. Ce n’est qu’un retour temporaire, mes affaires sont déjà prêtes et emballées, dans deux jours, je ne serai plus là. Comme d’habitude, je vais entreprendre ce nouveau voyage seule, sans les prévenir. Certains d’entre eux ont bien trop de fierté ou bien trop de compassion, ils seraient capables de … Non, il ne faut pas qu’ils le sachent. Elle m’a bien prévenue à ce sujet…
  • publié le 2012-03-31 10:24:07 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    La nuit tombait sur Azeroth en ce jour. Randalthor le grand guerrier tauren, Oniketsueki et Perphelios les ombres mouvantes, Ilyash la prêtresse trolle et le Sombre Augure sortaient du donjon d'Utgarde. Les écorcheurs de dragons qui vivaient et échafaudaient de machiavéliques plans dans ce donjons avaient été vaincus par les Eelons, la soirée s'annonçait belle.
  • publié le 2012-03-31 10:23:16 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Le Seigneur Protérion avait été clair face au marché de Naaljin le Trafiquant. Il ne pouvait lui accorder l'immunité qu'il cherchait mais peut être que l'appâter avec l'oeuf du Phénixx pouvait être une bonne idée. Ainsi, le nouvellement promu Ashwan en tant que Haut commandant mena les troupes de l'Ordre jusqu'à l'île de Quel Danas pour retrouver l'un de ces oeufs.
  • publié le 2012-03-31 10:20:48 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Les Lune Rouge, officiaient autrefois en Durotar, détroussant les voyageurs isolés, s’attaquant parfois aux convois. Ils avaient terrorisé Tranchecolline il y a quelques mois et certains de leurs raids venaient même aux portes de la Croisée. Composés d’orcs et de trolls déchus, accompagnés de gnolls, de furbolgs et de harpies bannis de leurs clans, ils comptaient même un nain et deux humaines dans leurs rangs, et bien sur des gobelins avides.
  • publié le 2012-03-31 10:15:12 by
    L'Ordre Rynique, World of Warcraft

    Un rêve….. Non cela ne se pouvait pas puisqu’il ressentait la douleur si intensément… Et pourtant il était persuadé de s’être allongé puis endormi quelques temps auparavant…. Mais si cela n’était bel et bien qu’un rêve, alors pourquoi les flammes qui lui léchaient le corps le faisaient-il tant souffrir... ?

    Puis il ouvrit les yeux et se réveilla… Il était là, allongé sur un lit dans l’auberge de Baie-du-Butin au même endroit que là où il s’était endormi. Il s’assit sur le bord du lit, se mit la tête dans les mains puis réfléchit au rêve qu’il venait de faire. Il avait l’impression de ressentir encore la douleur des brulures que lui causaient les flammes.