Après l’épée, le bouclier et le radeau … le gâteau !

Par Ilusenthar, créé le : 2011-02-22 14:53:00
et modifié la dernière fois le : 2014-02-19 22:10:37
Je devais aujourd’hui vous proposer un petit article sur les compositeurs de bandes originales d’univers fantastiques mais ce sujet attendre. Oui, car derrière ce titre mystérieux se cache un évènement remarquable et qui contrastera avec la terrible actualité réelle de ce jour. Je voulais aujourd’hui vous emporter au loin, dans une contrée que l’on nomme Hyrule et que sûrement beaucoup d’entre vous connaissent. Et oui, le célèbre héros nommé « Link », issu de la grande saga des jeux « Zelda », vient de fêter ses 25 ans !


Les loisirs fantastiques

Je devais aujourd’hui vous proposer un petit article sur les compositeurs de bandes originales d’univers fantastiques mais ce sujet attendre. Oui, car derrière ce titre mystérieux se cache un évènement remarquable et qui contrastera avec la terrible actualité réelle de ce jour. Je voulais aujourd’hui vous emporter au loin, dans une contrée que l’on nomme Hyrule et que sûrement beaucoup d’entre vous connaissent. Et oui, le célèbre héros nommé « Link », issu de la grande saga des jeux  « Zelda », vient de fêter ses 25 ans !

Comment écrire sur le fantastique sans au moins prendre le temps de revenir sur ce petit bonhomme habillé de vert qui a traîné ses guêtres pendant tellement d’heures sur nos écrans de télévision, alors que ronronnait la console Nintendo non loin. Apparu en 1986, dans une cartouche dorée pour la console Nintendo, la série « La légende de Zelda » (couramment appelée  « Zelda ») entraînait les joueurs dans un jeu d’action-aventure où Link devait retrouver les fragments d’un ancien artefact nommé la Triforce afin de sauver la princesse Zelda du terrible seigneur Ganondorf. Pour en savoir plus sur l’histoire de ce jeu et sur tous ses opus, je vous conseille comme base cet article sur Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Legend_of_Zelda_%28s%C3%A9rie%29).

 

Mais redonner une série de dates ou revenir sur tous les opus n’apporterait rien à cet article. Je préfère vous parler de la particularité de ce jeu, de ce que tous les joueurs qui ont un jour joué aux premiers opus sortis à la fin dans les années 80, début 90 ont pu ressentir. Je parle par exemple de cet univers à part, que certains d’ailleurs qualifient de « High Fantasy ». Ce sous genre de la « Fantasy » est caractéristique des histoire manichéennes et aux univers fouillés, bien distincts de notre propre monde ou de son histoire. Link est un élu, le seul à pouvoir réunir les fragments de la triforce et de sauver la douce princesse Zelda. Quand on joue à ce genre de jeu alors quand on a moins de 10 ans c’est une réelle aventure qui vous happe. D’ailleurs, je me souviens que le premier jeu était sorti en anglais uniquement, ce qui m’avait permis de faire mes premières traductions en anglais. Mais le jeu était tellement bon que cela faisait aussi partie de la découverte, comme si ce que disaient les personnages étaient d’une langue oubliée ou inconnue, et détenir ce savoir permettait d’en découvrir les mystères. Pour un gamin, c’est une formidable sensation et un effort réduit en plaisir de jeu.

Il est très intéressant d’étudier le parcours de ce jeu. Partant donc d’un simple opus devenu culte (et servi par un thème accrocheur que j’ai, peut être comme vous, toujours en tête, comme une mélodie inoubliable), les joueurs devaient simplement aller de donjon en donjon pour combattre des monstres, à chaque fin de donjon un « Boss » qui gardait l’entrée d’un bout de triforce. De plus, on pouvait trouver différents objets dans le jeu, évidemment épée ou bouclier, une bougie pour voir dans le noir, une petite échelle, un radeau, etc … . Pour aller de donjon en donjon, Link évoluait sur une très grande carte de jeu. Je pense que c’est de là que venait le succès de la série. Les joueurs avaient vraiment l’impression d’évoluer dans un univers fini et qui était logique (Link sort d’un donjon, il remonte les escaliers et doit changer de région pour aller dans un autre). C’est vraiment ce principe de High Fantasy qui était donc mis à l’honneur : à savoir la persistance de cet univers, son originalité.

Ce simple principe a été décliné par la suite dans les autres opus (avec le surprenant deuxième épisode et l’excellent troisième « A Link to the past »). Et jusque là cela a toujours fonctionné. Et comment ne pas rapprocher Link du mythe Arthurien par le parallèle fait entre Excalibur et la « Master Sword » que l’on doit souvent retrouver dans ces séries. Les thèmes classiques sont toujours évoqués et c’est pour cela que je considère que l’étude de cet univers est un « cas d’école » pour la création d’une cosmogonie.

En effet, voir se construire la saga « Zelda » correspond plus ou moins aux étapes de création d’un univers fantastique. Partant d’un principe que nous avons décrit plus tôt, l’essentiel était là : un espace alternatif (d’où le style High Fantasy), des créatures atypiques et un monde vraiment à part. Ensuite on évoque toujours le héros, sa quête initiatique (qui est le thème de légende médiéval le plus fréquemment employé). Pour une fois, le héros n’était pas vêtu de rouget et de blanc (couleurs de l’apprentissage) mais de vert, ce qui avec ses longues oreilles faisait références aux elfes ou aux créatures fantastiques. Ensuite, on voit que l’objectif héroïque de devoir « libérer une princesse du vil félon désirant asservir un royaume » est encore une fois très très classique. Cependant je pense que ces thèmes sont indémodables, beaucoup d’auteurs continuent à suivre ce tracé tout en se démarquant. C’est d’ailleurs cela qui compte au final.

D’où le fait que le monde de « Zelda », Hyrule, s’est étoffé, sa géographie s’est développée, les créatures et dangers de plus en plus nombreux. Et tout en gardant cette âme manichéenne, pour proposer en mon sens toujours aux joueurs cette sensation d’aventure simple mais efficace de combat du bien contre le mal, cet univers a donc perduré et il est maintenant facile de s’y plonger vu toutes les aventures qui ont été faites dessus.

Voilà à mon sens le secret des cosmogonies, de la création d’univers fantastiques. Elles consistent avant tout dans le choix de thèmes récurrents (combat du bien contre le mal, etc …) , d’un style (High Fantasy, Dark Fantasy, Heroic Fantasy, Manner Fantasy, Urban Fantasy, …) puis dans le peuplement de cet univers de personnages, créatures et aventures, qui se positionnent tous vis à vis des thèmes principaux. Ainsi, rendons hommage ensemble à cette création originale de Shigeru Miyamoto et son équipe, pour avoir entraîné dans cet univers passionnant autant de joueurs depuis 25 ans.

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2011-09-14 15:52:00 by
    Salut à toutes et tous ! Je profite de ce blog pour partager ici l’histoire du personnage que j’ai eu la chance d’interpréter lors du dernier « Grandeur Nature » organisé par l’association « Yggdrasil GN ». Bonne lecture et en attendant le prochain article, n’hésitez pas à consulter leur site (http://yggdrasilgn.free.fr/)et leur forum (http://yggdrasil.frenchboard.com/)ainsi que celui du photographe qui s’est chargé de couvrir l’évènement (Efel). Son site se trouve ici : http://www.photognik.com.
  • publié le 2011-05-23 16:09:00 by
    Voici un témoignage sur ce qui m'a amené à créer des univers. Retour sur les origines d'une passion personnelle et partagée par de nombreux créatifs.
  • publié le 2011-05-14 16:12:00 by
    Les loisirs fantastiques, Kayleryns

    Encore un nouveau week-end qui s’écoule après une semaine bien intense. Je n’ai donc pas eu vraiment le temps d’écrire de nouveaux articles mais les travaux sur l’univers des Caërions a pu avancer grandement. Tout ceci pour pouvoir vous en dévoiler vraiment plus dans les prochaines semaines.
  • publié le 2011-05-09 15:43:00 by
    Bonsoir à tous, je voulais ce soir vous parler d’un petit phénomène que ceux qui ont été gamins pendant les années 80-90 ont connu : à savoir les « Livres dont vous êtes le héros ». Ces « Gamebooks » ont été largement traduits de leurs versions anglaises durant ces années et sont selon moi et beaucoup de connaisseurs, à l’origine des premiers contacts que nous avons pu avoir avec les jeux de rôle.
  • publié le 2011-05-02 15:27:00 by
    L’alignement dans un jeu de rôle représente la valeur morale d’un personnage, sa façon de réagir à autrui et au monde extérieur.Un personnage sera t’il un grand justicier œuvrant pour le bien ? Ou bien un rebelle au grand cœur capable de trahir la loi au nom d’un idéal, ou bien encore sera t’il un personnage neutre préférant se mêler au minimum de tout ce qui l’entoure afin de préserver ses propres dessins …. à moins que ce personnage ne devienne en réalité un être machiavélique ayant choisi la voie de l’horreur et de la souffrance ?
  • publié le 2011-05-01 15:17:00 by
    Les loisirs fantastiques, Kayleryns

    Nous sommes aujourd’hui le 1er mai, et pour illustrer cette journée où nous célébrons la fête du travail, quoi de mieux … qu’un article sur les métiers dans les système de jeu de rôle ? Je répond donc à la question par ces quelques paragraphes.
  • publié le 2011-03-03 15:11:00 by
    Les loisirs fantastiques, Kayleryns

    Pendant ce week-end, alors qu’il fait un temps de chien en région Parisienne, j’ai décidé de vous parler brièvement de Donjons & Dragons, le célèbre jeu de rôle connu de la plupart des amateurs de ce loisir. Cependant, tout le monde ne connaît pas cet univers ! Et c’est bien d’ailleurs pourquoi il faut en parler et transmettre cette passion, la faire découvrir.
  • publié le 2011-02-25 15:06:00 by
    Repartons vers des horizons fantastiques en abordant l’univers d’un jeu sorti en 1996 et qui restera une grande référence en matière de jeu vidéo, un vrai bon jeu de rôle aux possibilités énormes : Daggerfall, le second opus de la série des Elder Scrolls de Bethesda. Petit point de référence, cette suite a succédé à Arena et a sa suite était si attendue qu’elle a donné naissance au bien connu « Morrowind » (puis à Oblivion, le quatrième épisode). Un cinquième épisode est prévu pour le 11 novembre 2011 (11/11/11) et se déroulera dans les steppes glacées de Skyrim, les terres nordiques.
  • publié le 2011-02-24 15:02:00 by
    Les loisirs fantastiques, Kayleryns

    Les aventures, les voyages, ah que de souvenirs depuis mon dernier articles sur ces univers des années 80-90 présentées au grand public et qui ont inspiré bon nombre d’entre nous. Mais je me rend compte que je n’ai pas parlé hier d’une série animée emblématique (enfin selon moi) de cette époque. Certes il y a tellement de choses qui ne pouvaient être citées dans mon précédent travail mais cela me donnera l’occasion de me rattraper par la suite !
  • publié le 2011-02-23 14:57:00 by
    Toujours en continuant notre voyage à la recherche de tout ce qui touche à la création et au fantastique, et alors que nous sommes environnés de dates d’anniversaires j’ai envie aujourd’hui de vous proposer un bref aperçu du panorama des créations que les jeunes esprits ont pu croiser dans les années 90. Cela devrait rappeler pas mal de souvenirs aux connaisseurs !
  • publié le 2011-02-22 14:53:00 by
    Je devais aujourd’hui vous proposer un petit article sur les compositeurs de bandes originales d’univers fantastiques mais ce sujet attendre. Oui, car derrière ce titre mystérieux se cache un évènement remarquable et qui contrastera avec la terrible actualité réelle de ce jour. Je voulais aujourd’hui vous emporter au loin, dans une contrée que l’on nomme Hyrule et que sûrement beaucoup d’entre vous connaissent. Et oui, le célèbre héros nommé « Link », issu de la grande saga des jeux « Zelda », vient de fêter ses 25 ans !
  • publié le 2011-02-21 14:49:00 by
    Je vous propose un détour pour aller rendre visite à plusieurs illustrateurs et artistes qui ont donné vie à un grand nombre de codes du fantastique. Bonne lecture !