Neo sperare station ... terminus !

Par Ilusenthar, créé le : 2011-03-19 15:15:00
et modifié la dernière fois le : 2014-02-18 13:13:36
Cela faisait quelques jours que je n’avais pas fait chauffer le clavier sur ce blog. Les projets personnels s’enchaînent et me prennent beaucoup de temps mais cela me permettra d’avoir l’esprit libre s’ils arrivent à terme rapidement ! Bref, pour reprendre les affaires, voilà un bref résumé de la dernière partie de Dark Heresy, dans l’univers de Warhammer 40.000 qui a été jouée il y a quelques semaines.


Dark Heresy

Cela faisait quelques jours que je n’avais pas fait chauffer le clavier sur ce blog. Les projets personnels s’enchaînent et me prennent beaucoup de temps mais cela me permettra d’avoir l’esprit libre s’ils arrivent à terme rapidement ! Bref, pour reprendre les affaires, voilà un bref résumé de la dernière partie de Dark Heresy, dans l’univers de Warhammer 40.000 qui a été jouée il y a quelques semaines.

« Le train était reparti vers la station de Neo Sperare station, Regia et Varnias savaient que bientôt ils pourraient obtenir des réponses sur ce qui était arrivé dans cette colonie glacée. Les rayons du soleil, filtrés par cette couche de poussière atmosphérique, commençaient à éclairer faiblement la neige recouvrant le sol de cette planète hostile et les tempêtes paraissaient redoubler de puissant à l’approche de la station. C’est avec beaucoup de prudence que Regia pilota la locomotive vers la station toute proche. Elle semblait assez proche de la ville de Neo Sperare et devait servir à charger les cargaisons. Cependant, en s’arrêtant à quelques centaines de mètres pour observer tout mouvement suspect, Varnias pu voir avec ses jumelles électroniques que des coups de feu étaient tirés sur le quai. Trop dangereux, trop risqué se dirent alors les deux acolytes. Ils préférèrent lancer la locomotive pour longer la gare sans s’y arrêter. A certains moments, la locomotive semblait encore ne pas répondre, mais heureusement ils dépassèrent le quai sous les cris de ceux qu’ils avaient vu au loin. La locomotive continua alors sa route en décrivant un grand arc de cercle autour de la ville coloniale.

 

Quelques dizaines de minute plus tard, ils arrivèrent devant un hangar titanesque, sombre et glacé et qui était entouré par des barrières fortement endommagées, ils devaient être électrifiés auparavant mais la tempête en avait balayé certains pans. La locomotive s’avança lentement vers la porte immense du hangar principal, grande et large de presque 10 mètres de haut et de plusieurs dizaines de mètres de large. C’était la Manufactoria Ferrovia, l’usine de locomotive de Neo Sperare Station. Regia et Varnias semblaient croire que leur moyen de locomotion, dans un certain sens, les avait conduits jusqu’ici. Etait ce les visions qu’ils avaient du affronter qui rendait leurs esprits paranoïaques ou était ce bien la réalité qu’ils entrevoyaient ?

Pour en être certains, les deux acolytes descendirent de l’engin pour tenter de trouver une entrée de la manufactoria. Cependant la grande et lourde porte semblait impossible à traverser et s’il y avait d’autres issues qu’une porte blindée à taille humaine intégrée au grand portail principal, alors ces entrées devaient être bien cachées. Soudain, Regia et Varnias entendirent des formes de vie approcher : d’autres de ces humains qu’ils avaient croisé dans le tunnel il y a quelques heures ! Cette fois ci ils venaient par vagues vers eux et couraient à quatre pattes tels des chiens enragés dans la neige. Ils ne portaient rien de plus que des vêtements lacérés et l’un d’entre eux avait la tête en feu …. littéralement. Les reflexes des deux envoyés de l’inquisition furent mis à rude épreuve ainsi que leur sens tactique. Varnias utilisa ses talents de tireur pour se débarasser de nombre de ces créatures à distance alors que Regia avait fort à faire avec un homme étrange qui se cognait la tête sans cesse contre le métal de la locomotive. Quand elle tenta de le neutraliser, il se rua vers elle et la blessa grièvement.

Heureusement, alors que leurs derniers espoirs de survie s’éloignaient malgré leur tenacité, d’autres hommes s’approchèrent depuis la périphérie de la manufactoria et réussirent à faire fuir ces créatures. Ils venaient de la ville coloniale de Neo Sperare station. Ils demandèrent l’identité des deux acolytes et ils se présentèrent comme tels en donnant le nom de Regia. Le fait d’avoir des acolytes ici les troubla, ces « sauveurs » étaient des mercenaires, gardes de sécurité de cette colonie et visiblement aux ordres d’un certain Elessa Nuthorn. Ils contactèrent la tour de sécurité et reçurent l’ordre de ramener les deux acolytes devant Nuthorn, leur chef. Bien que Regia fut forcée d’obéïr, assommée par le second de l’officier en charge de cette petite troupe de six combattants, Varnias préféra être prudent et accepta de suivre la troupe sans résister.

La bande de mercenaires conduisit les deux acolytes jusqu’aux abords de la ville, en marge et dans des casemates d’acier placées à une centaine de mètres d’une grande tour de communication qui surplombait la ville. Au centre du bourg, on pouvait voir une grande cloche en verre alvéolé, la serre de la cité coloniale. C’était sans doute d’ici que provenaient les légumes qu’avait trouvé Varnias dans les affaires de ces gredins qui les avaient attaqué dans le tunnel.

Ces casemates étaient la base de repli de ces forces de sécurité. Ils obéÏssaient tous à Nuthorn, l’administrateur de la station. Un vieillard d’après leurs dires. Gagner leur confiance fut très difficile pour Regia et Varnias mais peu à peu les confidences furent émises. Ils apprirent qu’un certain Amric Abbot était arrivé il y a quelques semaines dans la station et avait peu à peu disséminté les graines de la colère auprès des mineurs et des colons. C’est lui qui aujourd’hui avait fait se regrouper les survivants civils sous la serre. Ils ouvraient le feu sur les forces de sécurité de la tour, persuadés qu’ils étaient leurs ennemis. Cet Abbot avait l’air de s’être fait de nombreux ennemis parmi ces mercenaires.

La situation était délicate. La tour n’était accessible qu’en traversant un champ de mines. Seul problème, le dernier artificier avait été tué par les créatures qui errait dans la ville. Nuthorn attendait les acolytes là bas, Regia et Varnias savaient qu’en le rencontrant il pourraient avancer sur leur enquête, cependant traverser le champ de mines était risqué … d’autant plus que l’officier Kante et son second Hoffe avaient confisqué les armes des acolytes. Ils ne les rendraient que s’ils offraient une porte de sortie à quelques uns de leurs hommes, eux y compris. Ainsi Regia était un billet de sortie pour eux, capable de piloter les locomotives et donc de quitter Neo Sperare station.

Varnias eut alors une idée malsaine : obliger un jeune mercenaire, plutôt sympathique, à traverser pour eux le champ de mine. Une véritable torture pour ce jeune homme nommé Vichner mais avec un peu de chance et … beaucoup de dextérité quand ce dernier marcha sur une mine sans qu’elle se déclenche, il parvint à se frayer un chemin sans être tué, permettant alors aux deux acolytes de traverser.

A l’intérieur de la tour, ils découvrirent un bâtiment en état de siège. Nuthorn les attendait en haut, avec son maître mécarchitecte : Grendel Dorus, fils du maître mécarchitecte Malakroff Dorus. Nuthorn était dans un lit avec assistance respiratoire. Dans ce bâtiment où seul un générateur mourant donnait un peu d’énergie, le vieillard tentait de survivre, bloqué par le manque de transport pour quitter la station et ce problème de rebelles dans la serre.

La discussion avec Nuthorn et Grendel Dorus fut très instructive. En effet l’administrateur voulait quitter les lieux et savait qu’un vaisseau de secours était placé sous la serre dans un compartiment secret. Visiblement les rebelles n’en avaient aucune connaissance donc il demanda aux acolytes de l’emmener jusque là bas, ce que Regia et Varnias délayèrent habillement. L’administrateur faisait affaire avec l’inquisiteur local : Seth Bélénos et le vieillard semblait croire que les deux acolytes venaient pour demander des comptes à cet homme mourant. Cela les sauva pour le moment.

Grendel Dorus n’était pas de la même trempe. A cran et très secret, il semblait en savoir beaucoup sur ce qui s’était passé. Une tempête était survenue il y a trois semaines, alors qu’un mystérieux convoi était organisé et partait de Neo Sperare Station. Impossible pour le moment de savoir ce qu’ils transportaient dans ces locomotives mais quelques heures plus tard, la Manufactoria Ferrovia avait ouvert ses portes et la Grande Dorus, l’immense locomotive chef d’oeuvre de Malakroff Dorus père de Grendel, avait quitté le hangar et s’était dirigé vers la centrale. Puis le courant avait été totalement coupé de la station et avait isolé toute la colonie. C’est quelques heures après que les premières créatures avaient été apperçues, elles suivaient les rails vers Neo Sperare Station et s’était abattues sur la ville. La plupart des mécaniciens avaient été tués ou s’étaient ralliés à Amric Abbot à la serre. Ils ne pouvaient plus accéder aux locomotives restantes. A l’inverse, Nuthorn et ses hommes avaient encore trois locomotives mais n’avaient personne pour les piloter. De plus elles devaient être à la Manufactoria, que personne n’avait réussi à pénétrer depuis que la Grande Dorus avait disparu.

Tous ces éléments donnaient de nouveaux indices pour Regia et Varnias mais ils étaient loin d’avoir compris tous les mystères de cette station. Ils s’équipèrent dans l’attirail de la tour par grâce de Nuthorn et se préparèrent à ressortir en emmenant avec eux le jeune Vichner et Grendel Dorus. »

Suite au prochain épisode qui sera joué mi avril !

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2011-09-02 15:49:00 by
    Oh je vois que le déménagement récent que nous avons vécu Marie et moi a fait un dégât collatéral : ce blog ! Je n’avais plus eu beaucoup de temps pour le mettre à jour mais je vais me faire pardonner pour rendre hommage à nos dernières parties de Dark Heresy dans l’univers de Warhammer 40K. Ilyash et Gakork ont donc continué leurs aventures à Neo Sperare Station afin de comprendre ce qui s’y passait depuis quelques jours. Ils ont d’ailleurs terminé cette partie fleuve de quatre épisodes et ont ainsi donné une fin totalement imprévisible à cette histoire ! Jugez plutôt …. .
  • publié le 2011-03-19 15:15:00 by
    Cela faisait quelques jours que je n’avais pas fait chauffer le clavier sur ce blog. Les projets personnels s’enchaînent et me prennent beaucoup de temps mais cela me permettra d’avoir l’esprit libre s’ils arrivent à terme rapidement ! Bref, pour reprendre les affaires, voilà un bref résumé de la dernière partie de Dark Heresy, dans l’univers de Warhammer 40.000 qui a été jouée il y a quelques semaines.
  • publié le 2011-02-19 19:55:00 by
    Les parties de Dark Heresy ont commencé entre les Kayleryns, découvrez ce premier résumé de partie dans l'enfer glacé menant à Neo Sperare Station.
  • publié le 2011-02-17 19:56:00 by
    Le jeu de rôle Dark Heresy est issu de l'univers de Warhammer 40.000. Aussi sombre que futuriste, ce jeu propose l'utilisation du système de jeu très connu de Warhammer ainsi que l'incarnation par les joueurs de membres de l'inquisition impériale. Découvrez la première approche de cet univers (publiée initialement par Perphélios sur son blog).