Les rails menant à Neo Sperare Station

Par Ilusenthar, créé le : 2011-02-19 19:55:00
et modifié la dernière fois le : 2014-02-19 22:07:14
Les parties de Dark Heresy ont commencé entre les Kayleryns, découvrez ce premier résumé de partie dans l'enfer glacé menant à Neo Sperare Station.


Dark Heresy

Chose promise, chose due pas vrai ? Alors voilà un retour sur notre première partie de Dark Heresy, jeu de rôle basé sur l’univers de Warhammer 40k. Nous avions décidé avec Ilyash et Gakork de faire une simple partie d’initiation, après tout eux n’y avaient jamais joué… et pas plus que moi ! Donc c’était un bon moment, choisir une fin de semaine pour se faire une soirée entre amis pour se plonger dans cette ambiance sombre de l’Impérium corrompu et où l’espoir de jours meilleur est mort depuis des millénaires.

 

Le jeu étant résolument tourné vers les enquêtes, j’ai choisi de proposer une situation de départ classique mais efficace tout en essayant de construire une intrigue originale afin que les joueurs ne puissent se douter de ce qui les attendait. Voilà un petit résumé de ce que cela a donné … .

 

« Depuis l’espace sillonné par les vaisseaux noirs de l’Impérium, à la recherche de leurs lots de Psykers destinés à prolonger la vie de l’Empereur Dieu sur Terra, le monde glacé de Taganzar était entouré d’une couche de poussière qui empêchait de voir clairement sa surface. Quand les deux acolytes Varnias et Regia pénétrèrent dans l’atmosphère par leur barge de transport, ils ne se doutaient pas de ce qui les attendait dans ces steppes gelées.

Ayant pris contact avec leur Inquisiteur, Althaïr Zelnei, ils avaient été mandés depuis les secteurs centraux, Varnias le jeune assassin issu des mondes ruches, et Reggia la vieille technoprêtresse Hors-monde de l’Ordre Mechanicus. Dans ce monde isolé et dédié à l’exploitation minière, seules les voies ferrées qui y étaient implantées permettaient de se déplacer de ville en ville, alors qu’au dehors les tempêtes incessantes soufflaient leur râle glacial et rendait la visibilité quasi nulle.

 

Depuis la station « dispatch » de Bastilia Bhregus, l’inquisiteur confia à Varnias et Regia une mission de reconnaissance : se rendre à Neo Sperare Station, au delà d’Ultima Station, une colonie minière détenue par une faction indépendantiste mais faisant affaires avec l’Imperium. Tous les mois, ils envoyaient selon les informations qu’avait recueilli l’inquisiteur, une cargaison minière était envoyée jusqu’à Bastilia Bhregus pour ensuite être transmise par navette aux mondes manufactura par delà l’espace. Sur Taganzar, il était impossible d’aller jusqu’à ces stations du sud par la voie des airs et à la réception de ce convoi ferroviaire, une autre était renvoyée, contenant vivres et de quoi tenir un mois de plus. Une affaire bien huilée et qui promettait à ces colons de Neo Sperare Station une certaine indépendance en échange d’un marché qui les liait vitalement à l’Imperium.

 

Mais là était le problème, cinq semaines écoulées et toujours pas de cargaison minière. Le marché était clair et les vivres ne pouvaient être envoyées. L’Imperium et l’inquisition ayant des soupçons de corruption dans le secteur, et tenant à son minerai bien que cette colonie indépendante soit sacrifiable, ils avaient demandé à cet inquisiteur étranger de s’occuper de cette mission de reconnaissance, pour décider si les vivres pouvaient être envoyées ou … si la colonie était perdue ou susceptible d’être corrompue par le chaos ou d’autres dangers.

 

Varnias et Regia se virent alors mandatés pour cette mission et embarquèrent dans une locomotive des glaces tout en faisant le voyage depuis Ultima Station jusqu’à Neo Sperare Station. Se doutaient ils de ce qu’ils allaient rencontrer sur la route ? Que penser de cette locomotive ayant souffert d’attaques de roquettes et qui semblait fuir Neo Sperare Station ? A l’intérieur, une fois le loup à dent de sabre qui protégeait un modeste repas, ils purent voir les restes d’un enfant à moitié dévoré, dont la dépouille avait été laissée dans cette locomotive abandonnée en proie aux prédateurs. Un spectacle horible … .

Mais durant leur voyage, ils durent également faire face à une machine qui semblait s’être attachée à leur locomotive, à trois moto-jet qui les poursuivaient dans le blizzard, occupés par des serviteurs d’armes, des êtres cybernétiques armés et décidés à abattre le groupe d’acolyte. Visiblement leur enquête devait déranger quelqu’un dans les stations contrôlées par l’Imperium.

 

Et alors que leur voyage continuait au milieu des bourrasques violentes de neige, ils s’aperçurent que des dangers plus grands les attendaient. Quittant le circuit d’alimentation d’Ultima Station, ils se retrouvèrent dépendant de l’énergie de Neo Sperare Station, aux coupures fréquentes et où les crissements des roues de métal sur les rails faisaient parfois penser à des cris stridents. La locomotive leur parlait elle réellement ? Quels étaient ces bruits et ces drôles de comportement de la machine ? Regia avait elle perdu le contrôle où l’engin les menait-ils selon une sombre volonté ?

Puis vint un tunnel s’enfonçant dans les collines gelées. A l’intérieur, de la racaille tenta de se débarrasser d’eux pour prendre leur moyen de locomotion mais heureusement Varnias et Regia s’en débarrassèrent. La lutte avait été rude mais pour continuer leur route bloquée par une gigantesque porte métallique dans ce tunnel, ils furent surpris de voir ce portail s’ouvrir à eux sans qu’ils aient entrepris quoique ce soit. Quelle était l’origine de tous ces phénomènes qui semblaient rendre « fous » toutes ces machines ?

 

Mais la situation empira quand ils rencontrèrent cette femme, victime des trois racailles qu’ils avaient tué, violentée et encore sous le choc, préférant fuir dans des couloirs de service de ce tunnel ferroviaire en ayant provoqué une ignition de flamme sur le manteau de Varnias. Etait ce là un prodige de psyker ?

 

Comme si tout cela ne suffisait pas, et alors qu’ils parcourraient le tunnel les menant vers Neo Sperare Station, ils entrevirent à bord de la locomotive des fuyards qui tentaient d’échapper à des humains … ou était ce des créatures qui rampaient sur les parois du tunnel, vision d’horreur de ces hommes et femmes qui se déplaçaient telles des araignées terrifiantes dans l’obscurité troublé par les phares de la locomotive. Les deux fuyards qu’ils recueillirent quelques instants, avant qu’ils ne deviennent fous à leur tour et que Varnias et Regia fussent obligés de les jeter à l’extérieur, leur apprirent bien des choses sur ce qui s’était passé à Neo Sperare Station : une panne d’énergie il y a trois semaines, la ville coloniale plongée dans le noir, une disparition d’enfants, puis d’autres disparitions inquiétantes.

 

La paranoïa semblait avoir gagné toute la station et alors qu’ils s’approchaient de la première gare proche de la ville, ils savaient à présent à quoi s’en tenir : un administrateur, Elessa Nuthorn, reclu avec ses forces de sécurité dans la tour de communication; les civils et colons réfugiés dans la serre de la ville; une manufactoria désertée qui semblait impénétrable depuis l’incident; des machines et locomotives folles alors que la centrale proche ne diffusait plus son énergie … . L’enquête ne faisait finalement que commencer, Varnias et Regia hésitaient encore sur le choix à prendre. La station était elle déjà perdue ou restait il quelque chose à sauver ? Et quelle était cette mystérieuse cargaison qui était sensée arriver il y a trois semaines à Ultima Station ? Les dates ne concordaient pas avec le convoi de minerai … . Et plus important encore, serait ce là la dernière mission de Varnias et Regia ? Survivraient ils à ce somber et frois chaos ? »

La suite dans une prochaine partie !

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2011-09-02 15:49:00 by
    Oh je vois que le déménagement récent que nous avons vécu Marie et moi a fait un dégât collatéral : ce blog ! Je n’avais plus eu beaucoup de temps pour le mettre à jour mais je vais me faire pardonner pour rendre hommage à nos dernières parties de Dark Heresy dans l’univers de Warhammer 40K. Ilyash et Gakork ont donc continué leurs aventures à Neo Sperare Station afin de comprendre ce qui s’y passait depuis quelques jours. Ils ont d’ailleurs terminé cette partie fleuve de quatre épisodes et ont ainsi donné une fin totalement imprévisible à cette histoire ! Jugez plutôt …. .
  • publié le 2011-03-19 15:15:00 by
    Cela faisait quelques jours que je n’avais pas fait chauffer le clavier sur ce blog. Les projets personnels s’enchaînent et me prennent beaucoup de temps mais cela me permettra d’avoir l’esprit libre s’ils arrivent à terme rapidement ! Bref, pour reprendre les affaires, voilà un bref résumé de la dernière partie de Dark Heresy, dans l’univers de Warhammer 40.000 qui a été jouée il y a quelques semaines.
  • publié le 2011-02-19 19:55:00 by
    Les parties de Dark Heresy ont commencé entre les Kayleryns, découvrez ce premier résumé de partie dans l'enfer glacé menant à Neo Sperare Station.
  • publié le 2011-02-17 19:56:00 by
    Le jeu de rôle Dark Heresy est issu de l'univers de Warhammer 40.000. Aussi sombre que futuriste, ce jeu propose l'utilisation du système de jeu très connu de Warhammer ainsi que l'incarnation par les joueurs de membres de l'inquisition impériale. Découvrez la première approche de cet univers (publiée initialement par Perphélios sur son blog).